Throwback Thursday Livresque #50 : Comme un air d’automne !

Throwback Thursday Livresque #50 : Comme un air d’automne !Après quelques tribulations sur la blogosphère, j’ai découvert sur le blog de « BettieRose Books » un tout nouveau rendez-vous qui reprend le même principe que le Throwback Thursday d’Instagram, concentré seulement sur les livres ! BettieRose fixe chaque semaine le thème sur lequel il faut choisir un livre correspond à ce thème.

Thème n°50 : Comme un air d’automne !

Throwback Thursday Livresque #50 : Comme un air d’automne !

Pour le thème de cette semaine, j’ai cherché plusieurs heures quel serait le meilleur roman pour représenter l’automne.
Devais-je chercher un livre où l’action se déroule en automne ? L’automne n’est pas ma saison préférée, elle se trouve même tout en bas du classement. En conséquence, je ne fais pas attention à cette saison dans mes lectures.
Devais-je chercher une couverture qui pourrait évoquer la saison ? Des couleurs chaudes, des feuilles mortes, des châtaignes ? Finalement, j’ai pensé à « Un petit quelque chose en plus » de Sandy Hall et ce roman a fini par s’imposer de lui-même.
Cette romance contemporaine est loin d’être banale. À aucun moment, le point de vue des héros n’est présent dans la narration. Ce sont des narrateurs extérieurs conscients de l’amour qui unit Gabe et Léa qui vont raconter à leur façon leur histoire. On peut y trouver notamment un banc et un écureuil. Et tous deux m’ont fait penser à l’automne.

Voici ma sélection, avez-vous lu ce livre ? Quel livre choisiriez-vous ?

Publicités

wallpaper-1019588
Cœur de Pierre, de Gauthier et Almanza
wallpaper-1019588
Le buveur d’encre de Eric Sanvoisin et Martin Matje – Edition dyslexique
wallpaper-1019588
TAG L’improbable Littéraire
wallpaper-1019588
Yvon Paré nous parle de Claude-Andrée L’Espérance…
wallpaper-1019588
Tag PKJ : les réseaux sociaux
wallpaper-1019588
La Maison sur le rivage
wallpaper-1019588
Emma Chase / Love Game, tome 3 : Tamed
wallpaper-1019588
Au temps de la préhistoire – Marianne Barcilon et Christine Naumann-Villemin