DTPE 2: changement climatique, récits d'artistes

De tout pour l'été, DTPE.
L'été, le temps de lire, du lourd et du léger, du français et de l'étranger, des romans, des récits, des essais et des BD. L'été, le temps de relire aussi.

DTPE 2: changement climatique, récits d'artistes

Ours blancs sur la banquise.


Tout le monde a en mémoire cette photo de l'an dernier montrant une famille d'ours blancs sur un bout de banquise qui dérive. Y a-t-il meilleure illustration pour le réchauffement climatique?
DTPE 2: changement climatique, récits d'artistesUne image analogue mais largement antérieure puisque prise en 2007, celle d'un ours polaire au zoo de Stuttgart, illustre la couverture de "Pour une poignée de degrés" (photographies de Klara Beck, Antoine Bruy, Cyrus Cornut, Charles Delcourt, Tim Franco, Lek Kiatsirikajom, Olivia Lavergne, Simon Norfolk, Nyani Quarmyne et Sébastien Tixier, textes de Marie Desplechin et Thierry Salomon, Light Motiv et MRES, 112 pages).

DTPE 2: changement climatique, récits d'artistes

Un paysan chinois contraint de migrer en ville.
(c) Light Motiv.

L'ouvrage composé de dizaines de photos relatives au changement climatique et de deux textes coup de poing illustre de façon originale et efficace le réchauffement de notre planète, un processus irréversible qui peut encore être contrôlé si on s'y prend vite. Plus question de le nier, d'accuser les autres, de tergiverser ou de se mettre la tête dans la sable. Il faut agir et vite. On s'en rend aisément compte en parcourant ces pages richement illustrées, notre planète est encore belle mais elle est en danger.
Le livre est issu d'une exposition photographique collective menée à l'occasion de la COP21: des photographes étrangers et français renommés pour leurs œuvres liées à la transformation du paysage naturel ou urbain et la participation du public invité à y réagir par ses propres photos. L'expo, augmentée de 400 photographies du public, a été présentée à Lille, Nantes et Dunkerque. Une fameuse matière qui a servi pour construire aujourd'hui ces pages éditées.
Chaque artiste bénéficie de quatre doubles pages: une photo sélectionnée, une courte explication et sa biographie, la photo sélectionnée agrandie et trois autres, une belle série de vignettes, un dernier choix de trois ou quatre en face duquel se tient un haïku en accord avec la thématique du photographe.
DTPE 2: changement climatique, récits d'artistes
DTPE 2: changement climatique, récits d'artistes
DTPE 2: changement climatique, récits d'artistes

DTPE 2: changement climatique, récits d'artistes

(c) Light Motiv.


DTPE changement climatique, récits d'artistesEntre ces séquences d'images agréablement mises en pages, invitant à la rêverie et à la réflexion, on tombe, pile au milieu du livre, sur un magnifique texte de sept pages de Marie Desplechin, intitulé "Aux enfants". Elle l'avait écrit dans le cadre du Parlement sensible des auteurs, à la demande de la MEL (Maison des écrivains et de la littérature) qui avait proposé à trente écrivains (31 en réalité) d'écrire sur le thème du climat - l'ensemble des contributions a paru chez Arthaud en novembre 2015 sous le titre "Du souffle dans les mots".
Voici le début de "Aux enfants"
"Chers amis de sept à dix-sept ans, chers amis,
Ce discours s'adresse aux enfants et aux adolescents, à eux d'abord, et même à eux seulement. Après tout, la plupart des gens qui prennent les décisions aujourd'hui seront morts ou dans un sale état quand les conséquences du changement climatique se feront sentir. Je veux dire:quand ça va chauffer pour de bon. Les vieux ont fait de bonnes choses, l'imprimerie, les droits de l'homme, le vélo, les vaccins, le cinéma, la contraception, l'Internet, bravo, très bien. Mais compte tenu de l'état dans lequel ils vont laisser la planète en partant, ils devraient évaluer courageusement ce qu'ils ont fait, pas fait, et ce qu'ils ont laissé faire. Ils devraient faire preuve d'un peu de modestie. Parce que franchement, il n'y a pas de quoi se vanter. Personnellement, je ne serais pas choquée qu'on accorde demain le droit de vote à des enfants de sept ans. Ce sont eux qui vont boire la tasse."

Marie Desplechin poursuit sa lettre en rappelant les goûts d'un enfant de sept ans, "simples et peu coûteux". Elle les compare à ceux des adultes, compliqués et chers. Et elle exhorte ses lecteurs:
"Vous allez grandir. Mais n'oubliez jamais la personne que vous avez été à sept ans."
Ensuite, elle explique l'état de la planète, les choses déplaisantes et la réversibilité de l'état actuel de la terre. Un texte à partager tant il est explicatif, imagé et limpide. Et qu'il pose noir sur blanc les bonnes questions.
"Pour une poignée de degrés" se termine par un texte fort de Thierry Salomon, vice-président de l'association négaWatt. Il reprend la thématique de l'évolution du climat en évoquant le budget carbone, les états de réaction de l'humanité, entre incroyants, aquoibonistes, autruches et foutus-pour-foutus, les actions possibles. Un appel vibrant où il reprend la phrase de Bergson, "Nous avons du mal à croire ce que nous savons" et qu'il termine de ces mots: "Puissent ces photographies nous aider à croire en la venue de la catastrophe afin de nous convaincre d'éviter qu'elle ne survienne."
Pour feuilleter "Pour une poignée de degrés", c'est ici.
Marie Desplechin était l'invitée de Giulia Foïs ce mercredi matin sur France Inter ("Dans quel monde on vit", à réécouter ici).
Rappel
DTPE 1: "La fissure", Carlos Spottorno et Guillermo Abril (Gallimard bande dessinée).

wallpaper-1019588
Le top des flops
wallpaper-1019588
Top 5 : Mes lectures scolaires catastrophiques !
wallpaper-1019588
Sixième vente aux enchères du Muz
wallpaper-1019588
Les lois du ciel · Grégoire Courtois
wallpaper-1019588
UNDERRATED COMICS part 3 : MICROCHIP (UNE VIE DANS L'OMBRE DU PUNISHER)
wallpaper-1019588
Underground Railroad de Colson Whitehead
wallpaper-1019588
"Les fées ne sont pas des créatures d'opérettes. Nous sommes monstres, nous sommes merveilles, idées de dieu, mères de déesse, profondément ancrés dans nos terres, et dans l'âme des hommes".
wallpaper-1019588
Ciné : extase et déchirements