Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

Anne Leloup.

Après plus de vingt ans d'existence, Esperluète éditions a décidé de se faire mieux connaître du public. Disons plutôt de se faire connaître d'un public élargi car quel amateur de littérature ignore-t-il la maison créée par Anne Leloup - assistée depuis quelques années par Charlotte Guisset -, basée à Noville-sur-Mehaigne (pour les non-Belges et les nuls en géo, c'est dans la province de Namur) mais présente à de nombreux marchés et foires du livre.
Se faire aussi mieux connaître du public international puisque la diffusion en France est désormais confiée aux Belles Lettres, ce qui permet de toucher aussi la Suisse et le Canada.
Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artisteEsperluète, une maison d'édition dont le logo est un signe typographique afin de signifier le lien entre écrivains et plasticiens (quasi cent cinquante auteurs publiés) et aussi le lien entre le livre et son lecteur (expositions thématiques, rencontres littéraires, lectures musicales, animations...).
Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artisteUne maison d'édition qui vit sa vie au rythme de dix publications en moyenne par an, apparaissant dans trois catalogues (texte, image, autre).
Soit
  • Collections Littéraires: "En toutes lettres", "L'Estran", "Cahiers" et "Hh istoires" (et "Orbe" à la rentrée)
  • Collections Imagées: "Hors-formats", "Accordéons", "Albums " et "Livres-jeux"
  • Collections En marge: "[dans l'atelier]" et "Hors-Collections"

Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artisteUne maison d'édition belge et indépendante, membre du groupe des Editeurs Associés (voir ici), qui a notamment repris en février de cette année l'ex-librairie Corti à Paris, en face du Jardin du Luxembourg.
Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artistePour retrouver le catalogue actuel, c'est ici. Tout complet, tout bien fait. Mais il y a aussi les sorties du mois de mai, à savoir une réédition et deux nouveautés.
Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artisteUn grand amourNicole Malinconi récitEsperluètecollection "En toutes lettres"52 pages, 2015, 2017
La voix et la pensée de Theresa Stangl, la veuve de Franz Stangl, l'ex-commandant du camp d'extermination de Treblinka, après la mort de son mari en 1971.
Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artisteChevaux de guerre
poème d'Albane Gellé
accompagné de peintures d'Alexandra Duprez
Esperluète
collection "L'Estran"
48 pages, 2017
Si on sait que la vie d'Albane Gellé tourne autour de la littérature et surtout de la poésie ("Où que j'aille", avec Anne Leloup, Esperluète, 2014), on sait moins qu'elle élève des chevaux chez elle. Elle consacre un délicat et vibrant poème à ceux qui ont servi pendant la guerre 14-18. Ces "chevaux de guerre" qui ont quitté leurs fermes, leurs chemins ou leurs forêts pour entrer dans un conflit innommable. Qui ont troqué le front contre leur maison. Qui ont rencontré d'autres hommes que les leurs. Qui ont accompagné, servi de bouclier, qui ont henni, qui ont marché, qui sont morts, comme souvent leurs cavaliers. Qui ont vécu avec ces derniers le meilleur comme le pire.

Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

Peinture d'Alexandra Duprez (c) Esperluète.


Un texte magnifique, entre vérité et émotion, écrit en regardant des cartes postales de la Première Guerre mondiale, et qui est accompagné d'expressives peintures d'Alexandra Duprez ("Les Cerfs", roman de Veronika Mabardi, Esperluète, 2014, "La petite sirène", conte de Myriam Mallié, Esperluète, 2007)

Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

Peinture d'Alexandra Duprez (c) Esperluète.


Tout amateur de littérature de jeunesse aura aussi une pensée pour le très beau roman pour ados, le premier, de Michael Morpurgo, "Cheval de guerre" ("War Horse", 1982, traduit de l'anglais par André Dupuis, Gallimard Jeunesse, 1984, 2004, 2012), où Joey, cheval de ferme, devient cheval de guerre en 1914.
Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artisteLa Théo des fleuves
roman de Jean Marc Turine
Esperluète
collection "En toutes lettres"
224 pages, 2017
Les souvenirs de la vieille Théodora, enfant du fleuve, née Rom. "Ce roman, j'ai mis vingt ans pour l'écrire", expliquait l'autre jour Jean Marc Turine dans les salons de Passa Porta. "C'est un hommage aux Tziganes et aux Roms, un hommage et un cri d'amour à ces personnes que j'adore. Mon roman traverse tout le XXe siècle et notamment le génocide durant la Deuxième Guerre mondiale. Un génocide qui n'est toujours pas reconnu aujourd'hui, alors que ses proportions sont identiques à celle du massacre des Juifs. En 1987, alors que je faisais un film sur les rescapés des camps nazis, ce sont eux qui m'ont parlé de la situation des Tziganes dans ces camps. Ils sont un peuple sans littérature mais non sans oralité, un peuple sans frontière et pas nomade comme on aime le dire. Je dénonce aussi dans mon livre les conditions de vie des Roms qu'on voit dans nos rues. Et comme toujours, je fais des clins d’œil à mes autres livres, comme "Foudrol" (Esperluète, 2005), sur la Première Guerre mondiale."


Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artisteEt pour mieux connaître Anne Leloup éditrice, rendez-vous avec Anne Leloup artiste. A l'occasion par exemple de la sortie toute récente, en mars, du livre "Trouvé par terre (notes d'atelier)" (Esperluète, collection [dans l'atelier], 64 pages), réunissant des textes et des œuvres récentes. Un travail personnel de recherche qu'Anne Leloup accomplit en parallèle de ses activités d'éditrice à découvrir absolument. On réalise combien ses différents supports accueillent la continuité de ses explorations sur le trait et la couleur.
Ou du texte. "Je vois le ciel, et la terre, et les arbres, les voitures, la route, les maisons", écrit ainsi Anne Leloup. "Je ne les dessine pas. Je ne vois pas les formes qui m'habitent. Je vois le contour des choses, leur poids, leur mesure. Je vois le temps qui passe, qui use. Je vois les enfants qui courent et la femme qui marche. Je vois les hommes qui vivent, respirent, meurent au moment où je dessine. Et puis, je ne vois plus rien, ne sens rien et commence à suivre le trait qui chemine puis s'arrête."
Des notes d'atelier qui proviennent des carnets de croquis qui accompagnent l'artiste. Petits cailloux blancs dont les mots éclairent un travail ou interrogent son sens.
Les œuvres réunies, plutôt abstraites, posent discrètement la question du dessin et de sa représentation., les blancs, les vides, les passages, mais aussi les visages et les végétaux.

Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

"Dedans", litho. (c) Esperluète.


Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

"Double rouge", litho. (c) Esperluète.


Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

"Feuilles", litho. (c) Esperluète.


Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

"Figuiers", litho. (c) Esperluète.


Anne Leloup, éditrice chez Esperluète et artiste

"Tulipes", litho. (c) Esperluète.



wallpaper-1019588
Audrey retrouvée de Sophie Kinsella
wallpaper-1019588
Superman american alien : un portrait fort juste de max landis
wallpaper-1019588
C'est lundi, que lisez-vous? #50
wallpaper-1019588
La porte du ciel de Dominique Fortier
wallpaper-1019588
Comic'Gone 2017 : le report !
wallpaper-1019588
Court Métrage du Dimanche – The Passenger
wallpaper-1019588
[Chronique] Miss Figaro - Morgane Pinault
wallpaper-1019588
What i want #65