The revolution of Ivy tome 2 d’Amy Engel

The revolution of Ivy tome 2 d’Amy Engel Note : 3/5

Quatrième de couverture : Née pour trahir et faite pour tuer… sera-t-elle à la hauteur ?

J’ai tout perdu. Mon foyer. Ma famille. L’homme que j’aime.

Ce serait si facile de capituler, de fermer les yeux et d’attendre que la faim et la soif et raison de moi. Ou bien qu’une bête sauvage me trouve. Ou même un autre survivant… Mais je refuse d’abandonner. J’en ai terminé avec la lâcheté. Il est temps pour moi d’agir, enfin.

Bishop me l’avait bien dit, cet univers hostile ne pardonne pas la moindre erreur. Et au-delà e la barrière, c’est encore pire. L’hiver approche, et si je veux survivre, il va me falloir trouver de l’eau, des vivres, un abri. D’autres condamnés avec lesquels m’allier. Mais surtout, je vais devoir faire un choix : dois-je oublier ma vie d’avant, me venger de ceux qui m’ont trahie… ou mener, purement et simplement, la révolution ?

Car je ne suis plus une Westfall, ni une Lattimer. Simplement Ivy. Et je suis enfin libre.

Avis : 

Ma lecture de « The book of Ivy » remonte à une quinzaine de mois et pourtant je me rappelle encore du tourbillon d’émotions dans lequel j’ai été submergée ! Le second tome n’avait pas encore été publié lorsque j’avais fini le premier. Une fois sa sortie, j’ai attendu un certain temps et je le regrette amèrement… Les attentes que j’ai eues  à l’encontre de « The revolution of Ivy » n’ont pas été au rendez-vous. J’ai tendance à penser que si je n’avais pas attendu autant de temps entre les deux volets, le ressenti de ma lecture aurait peut-être été différent…

Pour faire simple je n’ai pas vraiment compris pourquoi un second tome a été écrit pour si peu… J’aurai préféré un one-shot plus long et avec un peu plus d’action car j’ai vraiment trouvé qu’il ne se passait pas grand chose… Je m’attendais à une découverte plus en profondeur de ce monde inconnu dont on entendait parlé dans le premier opus. À mon sens, c’est dommage car il y avait un réel potentiel.

Il y a aussi du positif bien sûr en commençant par la plume d’Amy Engel  qui est toujours aussi fluide et agréable à lire. Elle a d’ailleurs créé des personnages secondaires intéressants. Néanmoins, Ivy m’a même agacée à certains moments alors que j’avais adoré sa personnalité dans « The book of Ivy ». Je ne comprends pas pourquoi mon ressenti sur les deux tomes est si différent ! En revanche, j’ai trouvé Bishop aussi captivant que dans le premier voire plus. C’est un personnage qui a considérablement suscité mon intérêt. Il a rendu l’intrigue plus palpitante et j’en suis bien heureuse.

La fin a élevé la note de cette critique mais elle reste un peu trop expéditive à mon goût. Toute l’action intéressante s’est concentrée sur les dernières pages. Je ressors donc déçue de ce dyptique mais je garderai un bon souvenir du couple Ivy – Bishop.

Advertisements

wallpaper-1019588
Ash Princess • Laura Sebastian
wallpaper-1019588
Blizzard de Marie Vingtras
wallpaper-1019588
Lorsque le dernier arbre – Michael Christie
wallpaper-1019588
D'ici là, porte-toi bien de Carène Ponte