Spider-man – les santerians : le spider graphic novel de l'automne

SPIDER-MAN – LES SANTERIANS : LE SPIDER GRAPHIC NOVEL DE L'AUTOMNE Comme vous le savez, dans l'univers Marvel, les super-héros qui tombent au combat ne restent morts guère longtemps. Très vite on les revoit gambader en pleine forme, comme s'il s'agissait juste d'une mauvaise maladie qui se soigne très bien, avec quelques antibiotiques. Alors les new-yorkais ne devraient finalement pas trop s'émerveiller du retour d'un père de famille qu'on disait condamné et rongé par la maladie, puis régulièrement décédé et enterré. Depuis, c'est le mutisme, et le refus de parler à la presse qui caractérise ce miraculé bien discret. Dans ce graphoc Novel publié par Panini, vous allez lire une série dans la série, écrite par Jose Molina. On est un peu surpris par ce qu'on découvre, et la façon dont évolue l'action, car depuis le lancement de l'opération All-New All-Different, la vie de Peter Parker a véritablement évolué. A la tête d'un conglomérat international, le jeune homme a un emploi du temps ultra chargé, et de nouvelles obligations qui ne devraient pas lui permettre de virevolter tranquillement en ville, plus encore de s'intéresser de près à ce genre de cas absurde, qui ne requiert par ailleurs aucune urgence immédiate. Le mystère s'épaissit lorsque Parker enquête sur les soins reçus par l'ancien malade en phase terminale, ce qui le mène à rencontrer le groupe des Santerians. Nous parlons là d'une formation apparue sur les pages de la mini série Daredevil:Father, de Joe Quesada. Il s'agit à la base d'un groupe de super-héros latinos, emmenés par un certain Nestor Rodriguez, et qui pratiquent une religion étrange à la croisée des chemins du catholicisme et d'une forme d'animisme africain. Ils opèrent à New-York et patrouillent particulièrement dans le quartier porto-ricain de la ville, qui est de la sorte sous leur protection effective. Avec Spidey, tout ce petit monde va se retrouver assez vite à Cuba, un lieu géographique finement représenté dans certaines de ses subtilités, par un scénariste du Porto-Rico, à l'aise dans ces sphères géographiques. Là-bas Spider-Man va se confronter à l'ésotérique, au religieux.  SPIDER-MAN – LES SANTERIANS : LE SPIDER GRAPHIC NOVEL DE L'AUTOMNE C'est ici que ce graphic-novel aurait pu être plus approfondi. Amener un réel questionnement sur le rapport de Peter Parker avec le fait religieux. où se situe vraiment le Tisseur de toile, lui qui cotoie par exemple des Dieux nordiques, et est déjà mort, avant de renaître? Est-il simple protestant non pratiquant (comme semble l'indiquer la carrière décennale du héros) ou bien cache t-il une spiritualité plus complexe et stratifiée? Nous n'aurons pas les réponses, et ce "Santerians" a trop tendance à s'éparpiller, à donner dans la confusion, pour atteindre totalement son but.
Cette histoire est dessinée par Simone Bianchi, qui reste un artiste hautement spectaculaire, et raffiné, dès lors qu'il s'agit de mettre en place des anatomies confondantes de travail et de méticulosité. Mais ses planches ont parfois une tentation à la surcharge, et la mise en couleurs un peu étrange (criarde?) notamment sur le costume new-look du tisseur de toile produit un effet final que je qualifierai de légèrement décevant, quand on voit ce qu'il est capable d'offrir par ailleurs. J'ai beaucoup plus apprécié les preview en noir et blanc où son trait d'orfèvre est bien mieux mis en valeur, que le produit fini. Son soin du détail finit par être parfois trop évident pour des comics grand public comme celui-ci, et cela se fait au détriment du dynamisme et de la lisibilité des planches incriminées. Mais bon, comprenez moi, nous parlons de Simone Bianchi, tout de même, et le moins bon chez lui fait écho au meilleur chez beaucoup d'autres, alors permettez-moi cette licence critique. Un graphic Novel d'agréable facture dans l'ensemble, mais qui ne tient pas toutes les promesses initiales, et ressemble assez à une occasion manquée. 
SPIDER-MAN – LES SANTERIANS : LE SPIDER GRAPHIC NOVEL DE L'AUTOMNE
A lire aussi :  Simone Bianchi et les origines de Thanos. C'est beau. 
SPIDER-MAN – LES SANTERIANS : LE SPIDER GRAPHIC NOVEL DE L'AUTOMNE Rejoignez la communauté sur Facebook : like us

wallpaper-1019588
Ash Princess • Laura Sebastian
wallpaper-1019588
D'ici là, porte-toi bien de Carène Ponte
wallpaper-1019588
Six Belges et neuf Français et demi dans les 282 candidats au prix Astrid Lindgren 2022
wallpaper-1019588
Mortel Virus de Gérard Neyret