Spider-man dead no more : c'est parti avec the clone conspiracy #1

SPIDER-MAN DEAD NO MORE : C'EST PARTI AVEC THE CLONE CONSPIRACY #1 Chez Marvel, on est les spécialistes du recyclage des idées anciennes et des concepts prétendument novateurs, mais qui ne sont en fait que des plats servis et resservis encore et encore, à la même table. De temps en temps on change la sauce, mais finalement on mange la même chose. C'est exactement ce qui se passe avec Dead No More, et le premier numéro de The Clone Conspiracy. Si je vous dis "le retour du Chacal", si je vous dis "Gwen Stacy n'est pas morte" si je vous dis "des clones et des expériences génétiques", vous allez me répondre "mais j'ai déjà lu ça un certain nombre de fois"! C'est reparti pour un tour, avec la version moderne de Dan Slott, qui essaie de nous faire croire que cette fois peut-être, nous allons avoir le retour sous une forme véritable, et pas seulement clonée à la va-vite, de certains des personnages décédés de la saga du tisseur de toile. Vous voyez de qui je veux parler... oui une certaine blonde qui fut autrefois la fiancée de Peter Parker, par exemple... Ce numéro introductif, qui permet de mettre le pied dans la conspiration des clones, commence par une scène d'enterrement : on dit adieu à Jameson Sr, qui est décédé, pour ne pas avoir eu recours aux compétences chirurgicales des technologies de New U. Bien sur l'affable Jonah Jameson tient Peter Parker comme responsable, et ce dernier se sent coupable, ce qui le pousse à enquêter pour en savoir un peu plus sur le complexe industriel en question. Evidemment, une fois qu'il y pénètre à l'intérieur, c'est pour se rendre compte qu'il y a des caissons un peu partout, et que ceux-ci sont remplis d'une sorte de liquide amniotique, particulièrement familier au lecteur de Spider-Man, où se trouve des corps en pleine reconstitution. SPIDER-MAN DEAD NO MORE : C'EST PARTI AVEC THE CLONE CONSPIRACY #1 Jim Cheung est en grande forme sur ces pages. Il tente de synthétiser le style et l'ambiance d'autrefois, avec une version plus moderne et dynamique de Spider-Man, offrant des planches d'une grande dynamicité et particulièrement agréables à voir. La seconde partie de ce premier numéro et elle dessinée par Ron Frenz, qui s'applique à donner à l'ensemble un ton rétro, qui colle parfaitement bien avec la grande époque, celle de la mort de Gwen Stacy, qui est d'ailleurs ici revisitée et envisagée sous un nouvel angle. On y apprend que la jeune femme savait au moment de mourir, que Peter était Spider Man, et cela ne lui a pas fait plaisir! Enfin quand je dis mourir... façon de parler, puisque juste après elle rouvre les yeux (quelques années plus tard en fait) et se retrouve face à face avec le Chacal, qui lui propose un marché tentateur. Bref beaucoup de questions sont soulevées, des rebondissements incroyables sont attendus (les morts reviennent déjà en nombre, dès cette introduction) et certains d'entre vous seront littéralement scotchés au fauteuil, et trembleront d'impatience avant la suite; mais d'autres refermeront ce premier numéro en se demandant si on les prend pour des imbéciles, et pendant combien d'années encore on leur servira la même histoire de clones, et de retours improbables. C'est à vous de déterminer votre état d'âme. SPIDER-MAN DEAD NO MORE : C'EST PARTI AVEC THE CLONE CONSPIRACY #1 A lire aussi :  Spider-Gwen, une autre Gwen Stacy, en super-héroïne!
SPIDER-MAN DEAD NO MORE : C'EST PARTI AVEC THE CLONE CONSPIRACY #1
Rejoignez nous chaque jour sur Facebook!

wallpaper-1019588
King’s game, tome 1 à 5 • Nobuaki Kanazawa et Hitori Renda
wallpaper-1019588
King’s game, tome 1 à 5 • Nobuaki Kanazawa et Hitori Renda
wallpaper-1019588
L'autre proposition de la PdM #79
wallpaper-1019588
Beta ray bill par daniel warren johnson : grand spectacle en grand format chez panini