Top de septembre

Sans trop de préliminaires (c'est pas mon truc), je revisite mes lectures du mois et en dépose à vos pieds la substantifique moelle : voici le top de Septembre 2016.
5. La position, Meg Wolitzer
Top de septembre
Meg Wolitzer nous raconte les chroniques d'une famille américaine presque ordinaire, où la découverte de la sexualité de leurs parents va bouleverser quatre enfants issus de la classe moyenne. Intelligent et audacieux!
4. L'ordinateur du paradis, Benoît Duteurtre
Top de septembre
Les derniers mois de la vie d'un homme nous sont rapportés, ainsi que son accession au paradis, qui présente des accents étrangement familiers avec notre société occidentale moderne, où la lutte des classes demeure intacte, et où des questions très actuelles conduisent à condamner un homme ou à lui réserver le meilleur.Original et stimulant!
3. La folle allure, Christian Bobin
septembre
Un secret de polichinelle, Christian Bobin est pour moi une sorte de talon d'Achille, de parti pris, de gourmandise qui s'octroie tous les passe-droits. Dans La folle allure, sa prose poétique et envoûtante nous raconte une femme libre et singulière. Irrésistible!
2. M Train, Patty Smith
Top de septembre
M Train est une rêverie faite de digressions, d'odeurs et de sensations mêlées, qui opère comme un charme et nous transporte loin. Fascinant!
1. Bellevue, Claire Berest
Top de septembre
Le récit d'une descente aux enfers, ou, selon ce que l'on y voit, d'une puissante crise de lucidité, d'un éveil à la conscience qui mène à la folie. Bellevue est un récit implacable et dérangeant, du genre de ceux qui bousculent...
Mention spéciale : La Fayette, par Gonzague Saint Bris
Top de septembre
Difficile de comparer une biographie à la mélopée de mes romans du mois, mais je tiens à souligner combien plaisante et instructive s'est révélée cette lecture que je recommande sans une hésitation. 
Du côté des flops, deux déceptions : - Marguerite n'aime pas ses fesses, Erwan Lahrer
Top de septembre
Un récit qui m'a semblé décousu, aux personnages caricaturaux et peu crédibles...J'ai donc la tristesse de confesser n'avoir aimé ni Marguerite, ni ses fesses. 
- Rêver, Franck ThilliezTop de septembre
Voici au contraire un roman à la mécanique parfaite, et qui m'a paru souffrir d'un manque cruel d'âme et de charme. Dommage!

wallpaper-1019588
LES DALTON: Intégrale
wallpaper-1019588
Un Noël presque parfait • M. C. Beaton
wallpaper-1019588
Suivi lecture | Thriller avec le King ! 🪓
wallpaper-1019588
Le Peuple de l’Air, hors-série : Comment le prince Cardan en est venu à détester les histoires – Holly Black