Les larmes du passé tome 1

Couverture Les larmes du passé, tome 1
Auteurs :A.J. KauffmanGenre Drame, suspens
Edition :Angels
Année d'édition :  15 Juin 2015
Pages : 125 pages sur ma liseuse 


Prix Broché: 11€99  Prix numérique: 4€ 99Le commander depuis Amazone  
Le commander depuis les éditions Angels 
Avant toute chose je tiens à remercier les éditions Angels

Présentation :

  Bien que malmené par la vie, introverti et n’ayant plus personne sur qui compter, Axel, trente-deux ans est devenu un brillant avocat.
   Passionné par son métier, au point de ne vivre que pour ce dernier, il fait tout pour aider ceux qui en ont besoin, jusqu’au jour où un dossier va bouleverser le cours de son existence.
   Arrivera-t-il à faire face à cette demande sans replonger dans ce passé qu’il a tant voulu oublier ? Ou bien, est-ce le début d’un nouveau calvaire ?

Mon avis :

Je ne vais pas vous surprendre beaucoup si je vous dis que c'est la couverture qui m'a tout de suite attiré, franchement, elle n'est pas magnifique cette couverture ?
Au départ lorsque j'ai lu la quatrième de couverture, je ne m'attendais pas à une histoire aussi prenante, je ne sais pas pourquoi, je m'attendais plus à une romance.

Il n'en est rien, ou tout du moins pas que. 
Alex, le héros est un homme détruit, brillant avocat certes, mais il porte en lui des blessures liées à son enfance, qui le pousse à ce cacher des autres, et de lui-même. Il se retranche derrière des tocs, qui le rassurent, lui permettent d'affronter son quotidien. Il m'a fait un peu penser à Monk le héros de la série télé. Son existence aurait pu continuer comme cela jusqu'à sa mort, mais le dossier d'une jeune femme, Magalie, va agir sur lui, comme un détonateur.

En règle générale, je laisse les livres numériques en secondes lectures, pour le soir, ou lorsque je me déplace. Mais là, l'histoire était tellement addictive, que j'ai fini par m'y plonger jusqu'à la fin. Addictive, sans pour autant être rebondissante. L'auteure prend le temps nécessaire pour camper son personnage. Le ton employé est si juste, que l'on fini invariablement par s'identifier à lui, et ressentir, son mal-être, ses victoires et ses déceptions.Ce temps de répétition et de lenteur, est nécessaire, afin que le lecteur, suive et voie l'évolution d'Alex. Que l'on sent encore fragile.Volontairement, j'imagine, les personnages secondaires sont peu détaillés. Même Magalie, la jeune femme dont Alex doit s'occuper reste assez énigmatique et pour cause !L'auteur nous laisse sur une fin frustrante, dont la jeune femme est l'initiatrice. Dès lors, un million de questions, se posent, pourquoi ? Qui ? Quel lien ? Bon ? Mauvais...Avec ce premier tome des larmes du passé, A.JKauffman, nous plonge dans un suspens insoutenable, ou le héros bien que brillant doit se reconstruire, après une enfance faite de sévices en tous genre :« Ma vie est passée de médiocre à catastrophique, invivable, à tel point que je ne souhaitais qu’une seule et unique chose : ma mort, tout comme mon géniteur. »Morceaux choisis : Parfois, j’aimerais tellement avoir la chance de la regarder, de discuter, de la serrer contre moi et lui dire combien je l’aime.  Juste une fois, une ultime fois, car on ne sait jamais à l’avance quand ce sera la dernière, seulement je ne peux pas, je ne peux plus.
Seules des photos d’elle, de nous, pourraient raviver nos meilleurs instants, malheureusement, je n’en ai aucune de nous deux, rien.Les larmes du passé tome 1



wallpaper-1019588
Le buveur d’encre de Eric Sanvoisin et Martin Matje – Edition dyslexique
wallpaper-1019588
TAG L’improbable Littéraire
wallpaper-1019588
Un bel Atlas du monde illustré
wallpaper-1019588
Au fond des bois – Karin Slaughter
wallpaper-1019588
Les insurgés, Tome 3 : Domination – Elle Kennedy
wallpaper-1019588
Nouvelle publication chez Bookless éditions
wallpaper-1019588
Girlhood, Cat Clarke
wallpaper-1019588
Tu regardes quoi ? : Mon bilan ciné/télé #2