Nikki Owen – Sujet 375

Nikki Owen – Sujet 375Nikki Owen – Sujet 375Nikki Owen – Sujet 375

Maria Cruz-Banderras est en prison. Si elle est convaincue d'être innocente des faits qui lui sont reprochés, toutes les évidences sont contre elle. Son alibi ne tient pas la route et les tests ADN confirment qu'elle était bien sur les lieux du crime au moment du meurtre. Atteinte du syndrome d'Asperger, Maria se souvient de tout... sauf de ce qui la concerne intimement. Auprès des thérapeutes, elle va puiser dans ses facultés uniques pour tenter de se remémorer son passé récent. Des endroits étranges. Des gens plus étranges encore... Le puzzle épars qu'elle essaie de reconstituer ne semble pas faire sens. Sauf à croire à des années de mensonges et de faux-semblants. Ce qui est, bien sûr, totalement impossible. À moins que... Trauma, amnésie, menace latente... le roman de Nikki Owen entraîne le lecteur dans un véritable cauchemar éveillé. Entrez dans ce thriller psychologique à l'intrigue diabolique, où la tension monte au fil des pages jusqu'à devenir insupportable.

Une fois de plus, un grand merci à Nadia des Editions Super 8 pour cette découverte !

Promis je vous épargne le paragraphe sur mon fanatisme pour cette maison d'édition. =)

Sujet 375, c'est comme d'habitude venant des Editions Sup... Oups, rechute, pardon. DONC : Sujet 375 aborde un thème complètement original que je n'ai pu voir que dans un autre livre jusqu'à présent : le syndrôme d'Asperger.

Pour ceux qui ne savent pas ce que c'est, il s'agit en fait d'un trouble qui se traduit pour les personnes atteintes par une difficulté à interagir socialement avec les individus, et par un besoin de routine et de comportements répétitifs afin de se sentir en sécurité, rassuré. C'est une forme d'autisme. Les personnes qui en sont atteintes s'avèrent souvent être ce qu'on appellerait vulgairement " surdouées ".

Dans ce roman, nous faisons la connaissance de Maria, chirurgien esthétique, à la sortie de son procès pour meurtre et au moment de sa condamnation à la prison.

Sauf que Maria ne sait pas si oui ou non elle est coupable, impossible de se souvenir de ce qui s'est passé.

Nikki Owen nous plonge donc à travers une lente descente aux enfers, durant laquelle Maria rencontrera des personnes plus ou moins bien intentionnés, et devra garder son sang froid afin de ne pas sombrer dans le délire.

Le roman est partagé en deux temps : des chapitres pendant lesquels Maria est avec Kurt, son psy, à la sortie de la prison. Et d'autres chapitres qui nous racontent en temps réel son arrivée à la prison, son appel, ses relations avec les autres détenues, avec sa famille, etc. En gros, on est avec Kurt pendant son " interrogatoire ", puis dans les souvenirs de Maria lorsqu'elle lui raconte.

On se doute donc très vite que Maria va sortir de prison, mais comment ? Comment va-t'elle prouver qu'elle n'a pas tué ce prêtre si elle ne se souvient de rien et que tout joue en sa défaveur ? Et d'ailleurs, qui est ce fameux prêtre Reznik ?

J'ai adoré me faire balader comme ça ! Nikki Owen a le chic pour jouer avec l'Asperger de son personnage et la manipulation des autres. Pendant la majorité du roman, j'étais perdue. Maria est-elle folle ? Est-ce qu'elle perd la boule dans ce milieu carcéral qui lui est hostile notamment à cause de sa maladie ? Ou alors est-elle vraiment manipulée comme elle le clame ?

On cherche avec elle les moindres indices qui pourraient prouver son innocence ou au contraire l'enfoncer, on veut savoir qui est ce Kurt qui semble s'intéresser de très près à elle, si on doit se méfier de Balthus, le directeur de la prison, ou encore de Harry, son avocat. Et qu'en est-il de sa famille qui semble si peu la soutenir ?

C'est bourré d'humour, de finesse, de manipulation et de faux-semblants, bref, c'était top.

Je ne peux pas vraiment en dire plus sans spoiler, mais quand vous comprendrez pourquoi tout ça arrive à cette pauvre Maria, quel est le rapport avec son Asperger, pourquoi les gens semblent ne pas la croire ou l'orienter vers certaines idées... Ben vous serez sûrement sur le cul aussi !

Une histoire sur l'exploitation des gens, sur la manipulation... Mais dans quel but ? Est-ce finalement louable ? Le tout est très déstabilisant...

C'était juste trop bien pensé, à la fois cruel et... Judicieux ? Je ne sais pas, mais le thème sous-jacent à cette histoire est franchement solide, et ça donne à réfléchir... On en reparle à la sortie du tome 2, où je pourrai en dire plus sans risque de spoiler !

Nikki Owen joue avec nos nerfs et nous fait élaborer les stratégies les plus tordues pour défaire tous les noeuds de son histoire. Entre psychologie, action, et émotion, on ne peut que ressortir comblé !

[Informations livre : Nikki Owen - Sujet 375 | Editions Super 8 | Thriller Psychologique | 415 pages | 20€]

Je me suis littéralement régalée avec ce roman, même si la fin m'a laissée un goût de trop peu. Mais donc pas de souci, puisqu'il s'agit là d'une trilogie !


wallpaper-1019588
L'Égypte Ancienne - Vérités et Légendes, Florence Quentin
wallpaper-1019588
Les sélections des prix littéraires belges FWB
wallpaper-1019588
In my mailbox (du 26 septembre au 2 octobre 2022)
wallpaper-1019588
Le Cartel, Tome 3 : La Source de Julie Christol