T'as le blues, baby ?

T'as le blues, baby ?T'as le blues, baby ? (2014) d'Alessandra Sublet
Éditions J'ai lu
188 pages
Témoignage
Quatrième de couverture : "A bien y réfléchir, je pense que mon baby blues a commencé avant même la naissance de ma fille. Devant un étalage de pommes très exactement. A un moment, tu ne sais pas pourquoi, tu commences à te prendre la tête pour des trucs complètement débiles. Ce jour-là, on était au supermarché et mon homme n'avait pas choisi les bonnes pommes. Ce n'était pas les pommes que je voulais. Et je me suis mise à pleurer comme une madeleine. Mais après l'accouchement, en retrouvant le sommeil et ma ligne, enfin familiarisée avec les gestes et tout cette logistique compliquée de la parfaite jeune maman, je pensais que le baby blues chassé à jamais. Je me disais que voilà, ça avait été un moment difficile à passer et qu'à présent, j'allais à nouveau croquer la vie à pleines dents. Tu parles !"
J'ai vu ce livre à la bibliothèque et je l'ai prit juste parce que j'aime beaucoup Alessandra Sublet et que je la trouve canon ! (Je suis la seule ?)
Du coup, Alessandra raconte son baby blues avant et après la naissance de sa fille (dont j'ai oublié le nom, et j'ai déjà rendu le livre aha). Le baby blues pour ceux qui ne le savent pas, est une déprime post-natale surtout dû à la baisse brutale d'hormones après avoir libéré bébé mais aussi pré-natale à cause du chamboulement des hormones tout ça, tout ça. Un vrai bonheur d'être enceinte, donc.
C'était surtout une lecture "détente", je l'ai d'ailleurs lu d'une traite. Elle nous raconte son parcours cahoteux, et j'ai apprécié qu'elle se livre de cette façon. On pense souvent que les célébrités n'ont pas la même vie que nous et que rien ne leur arrive. Alessandra a su démontrer le contraire en racontant son véritable mal être. Et surtout comment elle a pu s'en sortir. Je pense surtout que c'est pour cela qu'elle a écrit ce livre, pas parce qu'elle est qui elle est, mais surtout pour expliquer aux jeunes mamans, qui sont dans son cas, la façon de s'en sortir. Et évidemment le fait qu'elle soit connue aide à ce qu'on la lise. Si ça avait été une maman quelconque l'aurais-je lu ? Peut-être pas, surtout que le problème ne me concerne pas vraiment, mais j'aime m'informer des différentes pathologies (toujours en rapport avec mes études).
Je conseille ce livre à toutes les futures, actuelles, jeunes, moins jeunes mamans ou à toutes les personnes voulant en savoir plus sur le baby blues ou tout simplement pour en connaitre plus sur la vie d'Alessandra.
Ma note : 13/20

wallpaper-1019588
Les comics que nous attendons le plus en 2022
wallpaper-1019588
Les Temps ultramodernes de Laurent Genefort
wallpaper-1019588
La Bibliothèque de Minuit – Matt Haig
wallpaper-1019588
Nécrophonie