Nous les Menteurs de E. Lockhart

Nous les Menteurs de E. LockhartRésumé :
Une famille belle et distinguée. L'été. Une île privée. Le grand amour. Une ado brisée. Quatre adolescents à l'amitié indéfectible, les Menteurs. Un accident. Un secret. La vérité.
Première phrase :Bienvenue dans la splendide famille Sinclair.

Dernière phrase :J’endure.
Moi j'en dis :
La famille St Claire sur le papier elle a tout pour être parfaite : riche, belle et soudée.Enfin, soudée, c'est ce qu'ils essayent de nous faire croire.. depuis quelques temps, elles se déchirent un héritage alors que le patriarche est toujours vivant.
Au fur et à mesure de l'histoire on découvre cette famille, ses faiblesses, ses secrets, ses bassesses. On rencontre cette famille qui n'en rate pas une pour se déchirer. L'auteur décrit à la perfection cette ambiance de vacances qui s'effritent chaque jour un peu plus vers le conflit.
C'est la chute, l'écroulement de la vénérable famille St Claire, en cinq étapes.
Face à ça, le lecteur suit les pensées de l'héroïne, Candy, dans son parcours pour retrouver ses souvenirs. Il y a deux ans, l'été de ses quinze ans, elle a été retrouvée sur la plage à peine vêtus et complètement désorientée. Elle cherche désespérément à savoir ce qu'il lui est arrivé, elle lutte contre elle-même, contre son système neurologique qui bloque ses souvenirs qui sans doute lui feront trop de mal s'ils devaient remonter à la surface.
La grande question, celle qui nous pousse à lire ce roman d'une traite, celle qu'on se pose jusqu'aux dernières pages : que s'est-il passé ? J'ai soupçonné tout et tout le monde (comme d'habitude), et quand la vérité pointe le bout de son nez.. j'ai été soufflée, je ne m'attendais pas du tout à ça. Je n'ai rien vu venir, et j'ai été triste, triste pour Candy, pour les tantes, pour le grand-père, pour les frères, pour les soeurs. Triste et en colère pour ce stupide gâchis.
Une initiative stupide et naïve qui s'est transformé en tragédie.
C'est intéressant de suivre l'histoire du point de vue de Candy. Les souvenirs lui reviennent par bribes et on les découvre à la même vitesse qu'elle. Ca fait monter le suspens et la tension dès les premières pages. C'est une réussite de l'auteur d'avoir utilisé ce procédé sans nous ennuyer une minute.
C'est une réussite sans doute parce que c'est porté par un style d'écriture percutant, presque incisif avec des phrases courtes ce qui donne une dynamique tout particulière à l'histoire. S'ajoute à cela une véritable maîtrise de la ponctuation avec des paragraphes très courts... ou pas de paragraphes du tout, mais un enchaînement de phrases. Les actions, les pensées de Candy se suivent et forme un tout très homogène.
Et enfin la grande force de cette histoire ce sont les personnages.Ma lecture a été plus d'une fois ponctuée par de grands moments de colère, à tour de rôle j'ai détesté chacun des personnages pour son comportement, son discours ou ses pensées. Notamment le grand-père, Harris : Quelle enflure, mais quelle enflure.. un manipulateur de première qui joue de son emprise financière sur tout le monde. Les tantes sont terribles également : Carrie qui préfère mettre des choses aux placards plutôt que de tenir ses positions; Bess qui ne pense qu'à récupérer le plus et Penny qui essaye de tout édulcorer. Ces méchants sont équilibrés par les petits enfants : Johnny, Gat, Mirren et Candace... qui sont fabuleux, dans leur insouciance, leur naïveté et leur foi dans l'avenir.
Verdict : Une très bonne histoire, qui se construit à petit pas, qui se lit d'une traite tant on est dévoré par la curiosité et qui mérite la presse qu'on lui fait !
Nous les Menteurs de E. Lockhart
 N'oubliez pas, c'est mon avis : Aimez, détestez, peu importe respectez.
Au plaisir.Nous les Menteurs de E. Lockhart

wallpaper-1019588
Yvon Paré nous parle de Claude-Andrée L’Espérance…
wallpaper-1019588
Le top des flops
wallpaper-1019588
Le Jeudi, c’est… Jeu « livresque » !
wallpaper-1019588
Le Jeudi, c’est… Jeu « livresque » !
wallpaper-1019588
Réceptions de la semaine (69)
wallpaper-1019588
Unboxing owlcrate ! (n°4)
wallpaper-1019588
La fille qui aimait les abeilles.Santa Montefiore.Edition...
wallpaper-1019588
Derrière les portes (B.A. Paris)