La ferme des animaux

L'oeuvre de George Orwell porte la marque de ses engagements, qui trouvent eux-même pour la plupart leur source dans l'expérience personnelle de l'auteur. Témoin de son époque, Orwell est dans les années 1930-1940 chroniqueur, critique littéraire et romancier. Les deux œuvres qui rencontrent le plus de succès sont deux textes publiés après la Seconde Guerre mondiale : La Ferme des animaux et surtout 1984, roman dans lequel il crée le concept de Big Brother.

La ferme des animaux.

Editeur du livre : Gallimard.

Date d'édition du livre : 2008.

Un certain 21 juin eut lieu en Angleterre la révolte des animaux. Les cochons dirigent le nouveau régime. Boule de neige et Napoléon, cochons en chef, affichent un règlement :

" Tout deuxpattes est un ennemi. Tout quatrepattes ou tout volatile, un ami. Nul animal ne portera de vêtements. Nul animal ne dormira dans un lit. Nul animal ne boira d'alcool. Nul animal ne tuera un autre animal. Tous les animaux sont égaux."

Le temps passe. La pluie efface les commandements. L'âne, cynique, arrive encore à déchiffrer :

" Tous les animaux sont égaux, mais certains le sont plus que d'autres.".

La première fois que je l'ai lu, je vous avoue ne pas l'avoir aimé. C'était dans le cadre des cours de littérature en terminale et on avait tellement de livres à lire que j'ai dû passer certains livres très rapidement. Et celui-ci a été l'un d'entre eux.

Mais, j'ai vite eu envie de le relire à tête reposée.

Déjà, je suis toujours aussi surprise de lire que ce sont des cochons qui font la loi dans cette ferme. Quand je lis le dernier des Sept Commandements, " Tous les animaux sont égaux.", et qu'après je vois que les cochons prennent le commandement des travaux à la Ferme des Animaux, je me dis que ces règles ne sont pas là pour être respectées par tous. Puis, au fil des pages, ces Commandements se transforment avec l'ajout de quelques petits mots qui font changer complètement les règles.

Ensuite, j'ai trouvé l'histoire ennuyeuse : la lecture au fil des pages m'a paru d'une longueur indéterminable. Même le fait de savoir que ce livre traite des régimes totalitaires n'a pas amélioré ma lecture ; même le message que George Orwell fait passer à travers son livre ne m'a pas fait changé mon premier avis sur ce livre.

Finalement, une fable qui véhicule un véritable message mais qui dans la façon dont elle est écrite ne m'a pas plu.


wallpaper-1019588
Les comics que nous attendons le plus en 2022
wallpaper-1019588
Les Temps ultramodernes de Laurent Genefort
wallpaper-1019588
La Bibliothèque de Minuit – Matt Haig
wallpaper-1019588
Nécrophonie