Orgueil et préjugés - Jane Austen

Orgueil et préjugés - Jane AustenEditions Flammarion430 pages6,50 euros
Orgueil et préjugés est le plus connu des six romans achevés de Jane Austen. Son histoire, sa question, est en apparence celle d'un mariage: l'héroïne, la vive et ironique Elizabeth Bennett qui n'est pas riche, aimera-t-elle le héros, le riche et orgueilleux Darcy ? Si oui, en sera-t-elle aimée ? Si oui encore, l'épousera-t-elle ? Mais il apparaît clairement qu'il n'y a en fait qu'un héros qui est l'héroïne, et que c'est par elle, en elle et pour elle que tout se passe.

Mon avis

J'ai sans cesse retardé l'écriture, puis la mise en ligne de cette chronique, pour la simple raison que je ne me sentais pas à la hauteur d'écrire quelque chose sur un tel livre, sur un tel chef-d'oeuvre. Vous l'aurez compris, ce livre a été un coup de coeur. 
Au départ, ma lecture fut un peu laborieuse, en effet, je n'avais pas lu de littérature classique depuis longtemps, et l'écriture de Jane Austen, bien que magnifique, est beaucoup plus ardue que mes lectures habituelles. Mais rassurez-vous : plus les pages passent, plus on avance aisément. 
Que dire ? Au cours de ma lecture, j'ai découvert des personnages qui caricaturent parfaitement la société britannique du dix-huitième et dix-neuvième siècle, toutes ses manières et ses mœurs. Jane Austen la représente avec un réalisme tranchant. A cette époque où les gens dit de "la haute société", exerçaient de multiples politesses, manières et divers courbettes (parfois tellement à l’extrême qu'elles en deviennent vraiment ridicules) on se rend bien vite compte que ces pseudos politesses cachent, chez une très grande majorité une hypocrisie sans bornes. Ils se disent plein de tact et d'honnêteté, mais ce sont pourtant ceux qui critiquent le plus facilement, tout est légitime à critiquer, des choix de décorations à l'apparence physique. 
Ces personnages tournés au grotesque m'ont beaucoup fait sourire, et j'ai adoré découvrir cette époque, surtout en la compagnie de celle que j'ai préférée, Elizabeth Benneth. Parlons un peu d'elle. J'ai trouvé qu'elle était tout l'inverse des personnages hypocrites et faux dont je vous ai parlé plus haut; elle est honnête, directe et sincère dans ses propos. Contrairement à Lydia et Kitty, les deux sœurs que j'ai le moins aimées, elle n'a pas constamment en tête l'objectif de ses marier à quelqu'un coûte que coûte, elle préfère attendre de trouver quelqu'un qui est digne d'elle. Et surtout, elle a bien vite d'envoyer "valser" les membres de la haute, que jamais personne n'a jusqu'ici osé contre dire. 
Comment parler d'Orgueil et préjugés sans parler du très cher Mr Darcy ? Je suis sûre que vous n'attendiez que ça ! Eh bien, au début de ma lecture, j'ai été un peu déçue par ses manières, son attitude et son caractère en général, je me demandais si je ne m'étais pas, par hasard, trompée de Darcy, ou de livre ? Mais cette impression passe. On a bien vite fait d'apprendre à le connaître, et à l’apprécier à sa juste valeur. Je finis donc ce livre sur un véritable coup de cœur pour un personnage qui est tout ce qu'il y a de plus unique. 
Elizabeth elle aussi, apprendra à connaître Darcy au cours des aventures tumultueuses qu'elle connaîtra après sa rencontre. J'ai pris grand plaisir à suivre, d'ailleurs, toutes les intrigues amoureuses qui surviennent dans la famille Benneth, que ce soit pour Jane ou Elizabeth, ainsi que leurs autres sœurs. Je n'ai pas perdu une miette des dialogues cocasses et remplis d'ironie dressés par Jane Austen, on ne s'ennuie pas une seconde. On passe par toutes les émotions possibles, du rire à la tristesse en passant par le choc. 
Mrs Austen a, à coup sur très bien choisi le titre de son roman. Quel livre parle aussi que celui-ci des préjugés, mais également de l'orgueil, qui sont encrés dans la nature humaine ? Ce livre nous apprend qu'il ne faut pas toujours se fier aux préjugés que l'on dressent à l'encontre d'une personne, qu'il faut parfois aller plus que ce premier jugement. Le second message qui est, à mon sens, présent dans ce roman, c'est le jugement de la condition féminine de l'époque. J'ai découvert dans ce livre une société où la femme était réellement considérée comme un être inférieur, sur le point physique comme sur le point moral. Jane Austen a écrit un roman précurseur du féminisme, et à travers certains personnages, elle exprime son désaccord. 
Pour conclure, Orgueil et préjugés est un ouvrage magnifiquement bien écrit, la plume de Jane Austen est des plus belles que j'ai eu l'occasion de lire. C'est sans conteste un des plus grands chef d'oeuvre de la littérature anglaise, qui mérite les éloges qui lui sont faits depuis plusieurs générations. 
Si comme moi au départ vous avez un peu d'appréhension à l'idée de le lire, je dois vous dire une chose : n'hésitez pas, vous ne regretterez pas un instant. 

Ma note : 10/10



wallpaper-1019588
Batman the world : le tour du monde selon batman
wallpaper-1019588
Les Sept Chapitres - Katell Curcio
wallpaper-1019588
Un petit Everest à rejoint mon Himalaya à lire (1)
wallpaper-1019588
News : American Predator - Maureen Callahan (Sonatine)