Clan (Récit complet)

Chronique : « Clan »

Scénario, dessin, couleur et lettrage de Amazing Ameziane

Public conseillé : Adultes / Adolescents (à partir de 14 ans)

Style : Policier, thriller
Paru aux éditions « Le Lombard », le 13 mars 2015, 96 pages couleurs, 17.95 euros

L’Histoire

A Tokyo, rien ne va plus : Saburo, jeune yakuza désireux de faire évoluer son clan mais n’ayant pas l’oreille des vieux cadres, n’a d’autre moyen pour y parvenir que de prendre le pouvoir. Face à la menace, Kodama, son oyabun, libère celui qu’il tient au secret depuis 30 ans : Shi, l’assassin vengeur du frère de Kodama, précédent oyabun du clan Yamaguchi-Gumi et commanditaire de l’exécution d’un boss concurrent, celui de Shi.

Clan (Récit complet)bouton_amazon

Ce que j’en pense

Au premier abord, mon résumé peu sembler confus. Il le restera au second. C’est que nous tenons là une histoire alambiquée, à base de trahisons, de secrets, de complots, de serments de malfrats et d’amitié. Sur fond de termes, de noms et de principes japonais. Bref, accrochez vous à votre katana, et à l’attaque.

« Clan » est un travail de longue haleine : le projet mûrit depuis 2001, et le présent album n’est qu’une des étapes de ce labeur en perpétuelle évolution. Fortement influencé par l’univers de Zatoichi, comicophage et Fils spirituel de Frank Miller à qui il doit sa vocation, Amazing Ameziane a souhaité exprimer sa passion du Japon au long de cette geste clanique déroulée sur un siècle. Mais tout n’est pas rose au pays du soleil levant, et les anciennes traditions yakuza et leurs codes doivent céder le pas à une violence plus « moderne ». Abondamment dépeinte dans la filmographie et la littératures nippones, la perte des valeurs du Japon traditionnel, où honneur et devoir sont les fondement de toutes les strates de la société, est prétexte à une escalade tragique où tous les coups sont permis ; l’épopée punitive de «Clan (2016)» se conclura par un holocauste familial.

clan-couv.jpgclan-page1.jpgclan-page2.jpgclan-page3.jpgclan-page4.jpg NextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnailNextGen ScrollGallery thumbnail

L’élaboration de cette saga s’étendant sur 13 ans, 6 mois et 11 jours (pour l’instant : laissons souffler l’auteur), il n’est pas surprenant de croiser différents styles graphiques au long des pages : du travail d’après photos basé sur une riche collection de prises de vues ramenées du Japon en 1995 (décors, ambiances) ou effectuées début 2000 (pour les personnages) ; de la création pure issue des croquis préparatoires initiaux ; des jeux d’ombres chinoises (…) directement inspirés de ceux de Miller. Mais je regretterais presque que la part «création pure» ne soit pas prépondérante : je trouve à ces dessins une force et une personnalité bien plus marquées (cf. pages 46 et 57 par exemple). Mais bon, tout est affaire de goûts.

Si d’aventure vous cherchez Amazing Ameziane sur un salon, un petit truc : prenez Shi, enlevez lui 20 ans, ouvrez lui un peu les yeux et hop ! Vous aurez le portrait de son créateur.

Clan (Récit complet)bouton_amazon


wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Sylvain Prudhomme lance un hymne à la liberté
wallpaper-1019588
Royal City T3 : On flotte tous en bas - Jeff Lemire
wallpaper-1019588
Helvetica #2 • Shizuka Tsukiba et Tsugumi Somei
wallpaper-1019588
La Pomme observe #14 : Le joyau