Semaine 42 (du 21/11 au 27/11/11)

   Comme je vous l'annonçais dimanche dernier, ma semaine a été plutôt chargée et assez loin de mes habitudes. Sans trop entrer dans les détails (parce que sinon ce sera trèèèèèès long et je ne suis pas sûre que ce soit passionnant pour vous), je suis partie pour Paris mardi en fin de matinée et ne suis rentrée que vendredi en fin de journée. Au programme de ces quelques jours dans la capitale : deux concerts, des visites, des restaurants, des bouquinistes, des hôtels, des transports en commun, des délires et des rencontres ! Beaucoup de souvenirs, beaucoup d'émotions et la promesse de se revoir et de remettre ça très vite (et aussi un sacré rhume qui se tourne petit à petit vers une bronchite ou une angine, je ne sais pas trop encore - à part que je suis à l'agonie, que je gèle et que j'ai mal partout - ...) ! Au lieu de vous faire un compte-rendu sans fin, je vous propose plutôt quelques photos et vidéos avec leur légende respective... Enjoy !
http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/NouveauxArrivants/PereLachaise.jpg
   Mercredi 23 Novembre, après avoir déposé Lynnae à la gare de l'Est (très agréable, soit dit en passant), j'ai retrouvé ma topine parisienne et nous avons décidé d'aller nous balader au cimetière du Père Lachaise (oui, certaines vont à H&M, nous on va dans un cimetière...). Ma "valise" sur le dos, il n'a pas toujours été facile de grimper les nombreuses marches, de se faufiler entre les sépultures et de prendre des photos, mais voilà un petit aperçu... Nous n'avons pas suivi le plan, nous nous sommes juste promenées au gré de nos envies et avons découvert pendant notre ballade, les tombes de Colette et de sa fille (très décevante...), Chopin (cf la photo), Mano Solo, Géricault (le peintre), plusieurs autres plus ou moins connues et pas mal de corbeaux (c'est pour l'ambiance...).
http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/NouveauxArrivants/OrsayHD.jpg
Après avoir déjeuner dans une petite brasserie décevante (contrairement au traiteur asiatique délicieux et pas cher de la veille !), nous avons rejoint le Musée d'Orsay (et avons bu un café dans une brasserie/salon de thé du coin, que je ne vous conseille absolument pas - hors de prix et serveurs désagréables au possible ! -). Alors que nous attendions Matilda et Elise à un point stratégique (sous l'éléphant), nous nous sommes rendues compte qu'il s'agissait d'une éléphantE (parce que, dixit la topine en rouge : "Il a des mamelles !"). C'est avec cette réplique et cette situation "gênantes" que Matilda nous a trouvées (on l'aperçoit en noir, devant le panneau de l'exposition)... Je ne vous raconte pas les échanges dans la file d'attente, ni mon caprice (chargée comme une mule il fallait absolument que je trouve les vestiaires pour me débarrasser de tous mes sacs !) et je vous dirai juste que l'exposition, bien que courte, est particulièrement jubilatoire. Bon, de toute façon, le musée n'aurait proposé que le Waterhouse et un ou deux autres tableaux et j'aurais été aux anges... Pendant la petite heure qu'a duré notre observation, j'ai découvert avec amusement que Matilda avait un problème avec la nudité féminine (ou plutôt que c'était une grosse perverse, offusquée par l'inégalité du nu dans les tableaux - en clair, elle ne comprend pas les pagnes gentiment offerts aux figures masculines alors que les demoiselles se les gèlent !), que la topine ne retiendra de l'exposition que les fleurs ("parce qu'on dirait des vraies") et qu'Elise est vachement consciencieuse avec sa prise de notes ! Le côté "japonisant" de l'expo' m'a moins emballée et c'est sans doute ce que j'aurais le moins apprécié si j'avais vécu à cette époque. Pour le reste, les figures féminines sensuelles aux robes drapées interminables (merci le côté antiquisant), les couleurs douces et les paysages verdoyants... J'aime, j'approuve ! Vous vous doutez bien que je ne suis pas repartie du musée les mains vides... Je vous montre ça un peu plus bas !
Le lendemain - le Jeudi 24 Novembre - alors que nous avions récupéré Tsuki à la Gare du Nord (pourrie, contrairement à celle de l'Est) et déposé tout notre bordel à l'hôtel (fiou... se balader dans Paris sans quinze sacs c'est quand même vachement plus sympa !) nous avons cherché un endroit fun et bon marché où croquer un bout parce qu'autant vous le dire, on mourrait de faim ! Et nous sommes tombées sur HD Diner, LE resto à l'image de l'Amérique des années 50 ! Franchement, j'ai presqu'eu envie d'acheter un milkshake juste pour le balancer sur la voisine d'en face (scène que reconnaitront les connaisseurs de Grease...). Non seulement c'était bon et abordable, mais en plus, les lieux, la musique, l'ambiance... ça vaut le coup (sauf les toilettes, absolument banals... déception !) ! J'ai piqué un ou deux trucs (un dessous de verre, une sucrette, une carte,...)... cf une photo plus bas ! Rien que d'y repenser, j'ai faim !!!
http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/NouveauxArrivants/Concerts.jpg
Bon, si j'allais à Paris au départ, c'était surtout pour deux concerts à deux jours d'intervalle.
Le premier, le Mardi 22 Novembre au Bataclan en compagnie de Lynnae. Nous avons dû batailler pour garder nos places une fois dans la salle parce qu'autant vous le dire, les fans des Hanson sont des groupies hystériques assez irrespectueuses. Entre les fans trop grand(e)s qui se foutent tout devant (merci pour les petits), celles qui passent le concert les bras en l'air pour prendre des photos (la fille devant moi par exemple, j'ai eu plus d'une fois envie de prendre son appareil et de le balancer au fond de la salle...) et celles qui ne respectent pas la première partie (la choupie petite Meiko) et qui réclament de façon insultante la suite du programme... Sinon, les trois frangins ont bien grandi, et ont coupé leurs cheveux (sauf Zac, sursaut d'adolescence sans doute). A tous ceux qui doutent de leur talent, sachez que les trois blondinets sont polyvalents (Zac à la batterie, Isaac à la guitare, Taylor au clavier... mais aussi Zac et Taylor à guitare et Isaac au clavier... et évidemment, tous les trois chantent très bien !) et nous ont offert un très bon moment. Plus d'une heure trente de morceaux sans fausses notes, un bon contact avec le public (tellement bon d'ailleurs, qu'au moment de dire au revoir ils se sont tous les trois penchés vers le public pour toucher des mains et bonjour le mouvement de foule des groupies hystériques...) ; vraiment, je pense que c'était réussi des deux côtés. Je regrette que le merchandising n'ait pas été plus fourni car quand nous avons enfin pu nous approcher de la vendeuse, il n'y avait plus aucun cd/dvd et quasi plus de t-shirt... Pas de bol !
Le deuxième, le Jeudi 24 Novembre au Divan du monde en compagnie de Tsuki, Matilda, Mety et Elise. Arrivées assez tôt devant la salle (17h45 si mes souvenirs sont bons), nous nous sommes très sagement installées derrière les gens déjà arrivés (contrairement aux personnes mal élevées qui tentent de gruger par tous les moyens alors qu'elles arrivent au dernier moment... -_-'). Pas mal de délires pendant le temps d'attente, un moment de soulagement en constatant que Monsieur David Garrett n'a pas de bandana lorsqu'il descend de voiture et entre dans la salle (Matilda trouve même qu'il "a la joue creuse", propos démenti ensuite en même temps que la réapparition du bandana...). Après avoir failli être piétinées une ou deux fois alors que les vigiles tentaient - en vain - d'installer une barrière sur le trottoir pour faire un peu d'ordre (genre...), nous entrons et nous installons... en plein centre, au premier rang. Pour tout vous dire, j'étais sous le pupitre (qui m'a bien fait chier d'ailleurs) de Monsieur Garrett et toutes mes affaires reposaient sur la scène à ses pieds (c'est plus pratique que d'attacher sa veste autour de sa taille - chose à ne pas faire [JAMAIS !], c'est le summum de la beaufitude). Que dire à part que : oui, il est beau ; oui, il joue divinement bien ; oui, il a un super sourire (qui ne le quitte que très rarement) ; oui, il est bavard et nous raconte de petites anecdotes (en anglais) entre chaque morceau (par exemple, Monsieur doit être du genre un peu tête en l'air puisqu'il se retrouve au Hilton à Boston avec la clef d'une chambre d'hôtel de New York... ahahah !) ; oui, il est gentil, craquant, proche des membres de son groupe et de son public et oui, il a un look d'enfer (sauf le bandana mais bon... je m'y fais). La deuxième révélation de la soirée a quand même été Marcus Wolf, un des guitariste du groupe, tout pile en face de moi, qui est sacrément bon, souriant et tout gentil aussi. J'ai récupéré un de ses médiators (à son nom, siouplait) et un autographe (apparemment, j'ai un accent pourri puisque ce n'est qu'une fois après avoir épelé mon prénom en entier qu'il a enfin compris de quoi il s'agisssait "Oh yeah, Maureeeeeeeen !" - ben oui, c'est ce que j'avais dit au début... -_-'). En tout cas, on a aimé sa prestation et apparemment, lui aussi nous a aimé car voilà ce qu'il a posté sur son site/blog : "The Paris show was at a rock club for 500 people… my favorite gig thus far with fans a foot away from the stage directly in front of me. Wonderful vibes!" (et oui, on était là ! ^^). A la fin du show, on a également réussi à choper une petite griffe de Franck (l'autre guitariste) alors qu'il était en pleine conversation (en allemand) avec d'autres personnes. Pour avoir la chance d'approcher la principale star, il fallait malheureusement avoir des pass (ce que je n'ai jamais eu la chance d'obtenir durant ces 24 dernières années de concert, évidemment). Le staff français aurait pu être surnommé "Soeur sourire", ça n'aurait pas dépareillé (c'est ironique, hein...) car il n'avait qu'une envie, foutre tous les fans dehors pour pouvoir fermer la salle (vous le dîtes si on fait chier...). On s'en fout, on a attendu dehors, de pied ferme. Alors oui, il faisait froid (j'avais déjà en partie ma voix de grosse fumeuse et mal à la gorge), j'ai bien tenté de relancer le coup des mimes (mais faut croire que les filles n'aiment pas mimer...) ou de la petite gigue, mais je n'ai pas eu de succès ; on s'est donc lancées, avec Matilda, dans des théories plus ridicules les unes que les autres sur les préférences de Monsieur Garrett en matière de gent féminine, et je préfère vous taire la conclusion à laquelle nous sommes arrivées, parce que ça fait peur. Après je ne sais plus combien de minutes à faire le crabe d'une sortie à l'autre ("Mais par où va-t-il sortir bon sang ? La voiture est là mais c'est peut-être fait pour faire diversion..."), le beau, le grand, le talentueux David Garrett sort enfin, violon dans le dos et accepte de signer quelques bouts de papier mais n'a malheureusement pas le temps de poser pour des photos... Après un dernier coucou hystérique de la part de Mety (un conseil, ne l'accompagnez jamais à un concert, elle fait peur) à travers les vitres tintées de la voiture, nous sommes rentrées, des étoiles dans les yeux, des papillons dans le ventre en se jurant qu'on retourne le voir dès qu'il revient (donc ramène vite ta fraise en France !).
Sans transition aucune, voilà les photos de ce que j'ai acheté/reçu/chapardé pendant ces quelques jours
à Paris ! Commençons par les livres, parce que c'est sans doute ce qui vous intéresse le plus !

http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/NouveauxArrivants/LIVRES42.jpg
Beauté, morale et volupté dans l'Angleterre d'Oscar Wilde. Ben j'allais pas repartir de l'exposition sans le catalogue... surtout que c'est le Waterhouse qui est en couverture !
Codex Merlin, Tome 1 de R. HOLDSTOCK, Le Chant des sorcières, Tome 1 de M. CALMEL, La Quête du roi Arthur, Tome 1 de T.H. WHITE et Les Chroniques de Krondor, Tome 1 de R.E. FEIST. Trouvés pour une poignée d'euros chez Boulinier. Je voulais repartir sans rien mais c'est Matilda qui m'a forcée ! (J'avais dit, il y a peu, que j'arrêtais de commencer de nouvelles séries... on peut constater que j'ai beaucoup de volonté, n'est ce pas ?)
Les Borgia et La Dame pâle de A. DUMAS et La Princesse de Montpensier de Mme de LA FAYETTE. Cadeaux de Lynnae, merci beaucoup beaucoup beaucoup ! (La Miss m'a aussi glissé quelques MPs, vous les verrez dans la photo suivante)
Le Château de Hurle de D. WYNNE JONES et le guide Jane Austen. Un cadeau de Matilda et un livre voyageur. Merci, merci !
Tsuki m'a également rendu Coraline de N. GAIMAN, que je lui avais prêté il y a quelques semaines pour sa LC, mais je ne l'ai pas ajouté sur la photo.
J'ai ramené d'autres petites choses, mais vraiment pas grand chose... *sifflote*
http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/NouveauxArrivants/Autres42.jpg
Un super joli carnet offert par Elise, merci ! Je ne sais pas encore ce que je vais oser écrire dedans, mais je vais y songer...
Le dvd de Dorian Gray (avec Colin Firth et Ben Barnes !), une version pas terrible apparemment mais bon... en troc avec Matilda.
L'extrait d'un bouquin, chopé par Matilda à Gibert.
11 MPs dont 3 offerts par Lynnae, 3 achetés au musée d'Orsay et les 5 autres trouvés à Gibert...
Des petites cartes (8) des monuments de Paris, chipées dans le hall de notre deuxième hôtel.
Deux ou trois trucs (dont un dessous de verre) aux couleurs de HD Diner (je suis définitivement fan de cet endroit !).
Les deux places de concert, dont celle dédicacée par Marcus Wolf, Franck (je ne sais pas comment) et David Garrett et le médiator de Marcus.
http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/NouveauxArrivants/Affiche.jpg
Au musée d'Orsay, j'ai également acheté une petite affiche de l'exposition... à défaut d'avoir pu piquer le tableau "Sainte Cécile" de John William Waterhouse, j'en ai au moins un tout petit bout en reproduction... Je l'ai installée à la tête de mon lit, au dessus de ma table de nuit, près des petites étagères à mangas et à cds/dvds gravés (plus beaucoup de place comme vous pouvez le voir). Maintenant, quand je vais me coucher ou simplement quand je me tourne de ce côté de mon appartement, j'ai un "Waterhouse" sous les yeux...
Le fameux médiator de Marcus Wolf (on ne le voit pas trop sur la photo, mais il est bien à son nom - MW - et Marcus Wolf en toutes lettres dessous) et la place de concert dédicacée. Bon, le feutre a un peu bavé alors que j'avais mis le papier dans ma poche mais bon... A gauche, le gribouillis de Marcus Wolf, au milieu celui de David Garrett et à droite celui de Franck (je ne sais toujours pas son nom de famille). Un beau souvenir de cette soirée, de ce concert et des rencontres qui en ont découlé.
Avant de terminer, une photo d'ensemble (sauf l'affiche, déjà au mur au moment où j'ai pris la photo),
juste pour le plaisir des yeux...

http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/NouveauxArrivants/ENS42.jpg
   Mais suis-je bête, j'ai oublié les vidéos ! Elles sont sur Facebook, je ne suis pas sûre que vous puissiez les voir, si ce n'est pas le cas, dîtes-le moi, j'essayerai de les mettre sur Youtube ou Dailymotion. Ce ne sont que des extraits, mais voilà : Thinkin 'bout somethin' des Hanson, Smells like teen spirit de David Garrett et He's a pirate de David Garrett...

wallpaper-1019588
The nice house on the lake tome un : l'horreur selon james tynion iv
wallpaper-1019588
Sur un arbre perché de Gérard Saryan
wallpaper-1019588
Entre toi et moi, le monde – Sarah Ann Juckes
wallpaper-1019588
Antigone, Sophocle / Jean Anouilh / Bertolt Brecht