Alice au pays des merveilles, Tim BURTON

http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/Adaptations/3DDVDAliceaupaysdesmerveillesTimBurton.jpg

Alice au pays des merveilles
2009, 1h49
inspiré d'Alice au pays des merveilles
de Lewis CARROLL
Réalisé par Tim BURTON


Avec : Mia Wasikowska (Alice),
Johnny Depp (le Chapelier fou),
Helena Bonham Carter (la Reine Rouge),
Anne Hathaway (la Reine Blanche),
Alan Rickman (la voix d'Absolem),
Christopher Lee (la voix du Jabberwocky),

...
> Fiche IMDb <
Pour l'acheter : Alice au Pays des Merveilles 
Mon Synopsis :
'                  Alice n’est plus la petite blondinette qu’elle était la première fois qu’elle était venue faire un tour au Pays des merveilles. A 19 ans, de retour au pays du Chapelier fou, après avoir fui une demande en mariage, la demoiselle a perdu sa « plussoyance ». Certaine qu’elle rêve, Alice (re)croise des créatures toutes plus bizarres les unes que les autres.
                 Bientôt poursuivie par le Valet au service de la Reine Rouge, elle doit s’emparer de l’épée Vorpaline pour pouvoir affronter le Jabberwocky le moment venu, le jour Frabieux ; afin de délivrer le Pays des merveilles de l’emprise de la Reine Rouge et rendre la couronne à la sœur de celle-ci, la Reine Blanche.
Mon Avis : '
   Depuis quelques années maintenant, Tim Burton est LE réalisateur que je suis. Et il semble également à la « mode » pour un paquet de monde.
   Je vais rarement au cinéma mais je suis prête à payer 15€ pour découvrir le nouveau Burton en avant-première, en VOST et en 3D. En sortant de cette séance qui avait fait un trou sur mon compte en banque, j’étais plutôt mitigée mais quand même à tendance positive.
   Aujourd’hui, après plusieurs revisionnages chez moi aussi bien en français qu’en anglais mais sans la 3D (de toute façon, elle ne sert à rien !), Alice au pays des merveilles arrive assez loin dans mon Top Tim Burton, mais je l’aime quand même bien…
'
http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/Adaptations/aliceinwonderlandcast1220091024x512.jpg
'
   Les lecteurs d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll pourront se rendre compte que la version de Burton n’est pas vraiment une adaptation du texte, mais plutôt une « suite ». N’ayant pas encore lu De l’autre côté du miroir, la « suite » offerte par Lewis Carroll, je ne peux confirmer ou infirmer la fidélité du film ; mais il semblerait qu’en fait, le réalisateur ait fait un petit mélange des deux titres de l’écrivain anglais et y ait ajouté sa patte.
   En parlant de ça, beaucoup reprochent à ce film de ne pas être un « vrai » Burton et d’être trop marqué Disney. Alors oui, la marque Disney est assurément présente mais il y a des moments où il faut arrêter les « conneries »… Si Burton n’était pas satisfait du rendu final, il n’aurait sans doute pas laissé le film en état. Aujourd’hui, il est, à mon avis, assez influent pour dicter sa propre volonté, à Disney ou à quiconque. Si le film est sorti exactement tel qu’il est, c’est bien que Burton l’a voulu et que le résultat lui plaisait un minimum, non ?!
   Le point un peu faible d’Alice au pays des merveilles, et c’est là qu’on peut, à mon avis, trouver le côté Disney, c’est le scénario un peu bateau, pas très développé et à la limite du « cul-cul ». Cela dit, personnellement, j’aime Disney alors ça ne me dérange pas plus que ça.
   En revanche, j’ai adoré retrouvé la patte « burtonienne » au niveau de l’esthétisme : les décors (l’arbre mort à la Sleepy Hollow), les costumes (les rayures par exemple) et même les couleurs. Visuellement, c’est vraiment magnifique.
   Les effets spéciaux avec les animaux animés, les changements de taille d’Alice ou encore la tête énorme de la Reine Rouge sont très bien rendus. C’est maitrisé et donc très agréable à regarder.
   Niveau musique et sans aucune surprise, on retrouve Danny Elfman, le grand copain du réalisateur qui avait déjà œuvré sur la plupart des créations de son ami : Edward au mains d’argent, L’Etrange Noël de Monsieur Jack, Sleepy Hollow, Big Fish,…. Malheureusement, à part un ou deux morceaux marquants, je suis un peu déçue par cette bande originale qui est loin d’être inoubliable…
'
http://bazar-de-la-litterature.cowblog.fr/images/Adaptations/carterburton.jpg   Maintenant, venons-en aux acteurs et commençons par les principaux.
   Mia Wasikowska (qui sera bientôt à l’affiche dans le rôle de Jane Eyre) est certes bien mignonne, mais je la trouve un peu fade pour le rôle d’Alice. Trop effacée, trop « figée »… niveau « émotions », il n’y a pas grand-chose, mais elle est encore jeune.
   Heureusement, Johnny Depp alias le Chapelier fou est… complètement fou ! Maquillé à l’extrême, on reconnait cependant son jeu inimitable et encore une fois, je salue son travail d’acteur sur les expressions et regards. C’est définitivement un grand du cinéma !
   A ses côtés, on retrouve une Helena Bonham Carter au sommet de son art. Ses « Qu’on lui coupe la tête ! » sont un délice et m’ont fait mourir de rire ! Le trio Depp/Carter/Burton était déjà fameux dans Sweeney Todd, mais plus le temps passe et plus la cohérence entre les trois personnalités est grande et se ressent à l’écran ! Vivement leur future collaboration !
   Autre actrice « principale » en chair et en os à faire son apparition dans ce film : Anne Hathaway. Bon, je m’excuse d’ors et déjà auprès de ses fans, mais c’est une actrice que je ne supporte pas, c’est physique. Elle m’horripilait déjà dans Le Diable s’habille en Prada mais là, en Reine Blanche maniérée, c’est pire que tout ! J’excuse la « faiblesse » du jeu de Mia Wasikowska de par son jeune âge, mais je trouve Anne Hathaway vraiment très en dessous des autres acteurs…
   Un petit mot sur des acteurs que j’adore qui, certes, ne prêtent ici que leur voix, mais qui donnent corps à leur personnage. A commencer par Alan Rickman et sa voix reconnaissable entre toutes ! La chenille Absolem aurait presque des airs du Professeurs Rogue ! Vient ensuite Christopher Lee ; qui d’autre aurait pu doubler le magistral et effrayant Jabberwocky que celui qui incarnait le traître et charismatique Saroumane ! Notons également un acteur que je ne connaissais pas avant de voir Sweeney Todd et les Harry Potter : Timothy Spall, que j’ai été surprise de reconnaître derrière la voix du chien Bayard. Vous pouvez le retrouver en ce moment auprès d’Helena Bonham Carter dans l’excellent Discours d’un roi (que je vous conseille très fortement !).
'
   Habituellement, j’aime acheter mes DVDs sous le format collector pour pouvoir profiter des bonus, surtout lorsqu’il s’agit d’un film de Tim Burton ou d’un film que j’ai beaucoup aimé. Cette fois, j’ai profité des soldes pour acquérir celui-ci… en version simple.
   Les bonus sont donc très peu nombreux, mais il fallait s’y attendre. A noter surtout un petit reportage sur les effets spéciaux du Pays des merveilles, très intéressant.
   Pour le reste, on pourra savourer la version anglaise sous-titre (en français ou en anglais, à votre guise) mais aucune autre langue n'est présente.
   Cela dit, pour un DVD en format simple, c’est déjà pas si mal et je m’en contente !

Les Petits [+] :
Des acteurs très bons : Johnny Depp et Helena Bonham Carter en tête. De superbes effets spéciaux (les animaux animés, les changements de taille d’Alice, la grosse tête de la Reine Rouge,…). Visuellement c’est magnifique : les décors, les costumes, les couleurs… C’est complètement loufoque et bourré d’humour ; mais avec le mélange Carroll/Burton, je n’en attendais pas moins !
Les Petits [-] :
Le scénario est un peu bateau mais ça reste agréable. Mia Wasikoska est un peu fade en Alice et Anne Hathaway est juste insupportable. Peu de bonus mais c’est déjà pas mal pour une version simple.

wallpaper-1019588
La cuisine des sorciers, tome 1 • Shirahama Kamome
wallpaper-1019588
Corinne Michaels / Encore une fois
wallpaper-1019588
Northanger Abbey
wallpaper-1019588
Ellis Island Tome 2 Le rêve américain - Philippe Charlot/Miras