Profite du chemin – Ludivine Labbé

Profite du chemin – Ludivine Labbé

Titre : Profite du chemin

Auteur : Ludivine Labbé

Édition : Eyrolles

Genre : Contemporain / Développement personnel

Pages : 315

Parution : 28 septembre 2023

Profite du chemin – Ludivine Labbé Profite du chemin – Ludivine Labbé

Lou Vargas est professeur de français dans un prestigieux collège du Ve arrondissement de Paris. Guidée par son SBE (syndrome de la bonne élève), elle travaille assidûment et entretient une relation sans surprises avec Sébastien, qui envisage pour eux mariage et enfants. Cette vie en ligne droite a tout pour plaire aux parents et au compagnon de Lou, tout est bien. Pourtant, une petite erreur d’inattention suffit pour que tout bascule. Lorsque la jeune femme s’autorise trois minutes hors de sa classe pour faire des photocopies, l’un de ses élèves en profite pour twerker comme un diable et… se casser le bras. Manque de chance, il s’agit du fils d’un ministre. Le proviseur lance alors un ultimatum à Lou : le renvoi, ou bien la mutation en Guyane pour le reste de l’année scolaire. Humiliée et abattue, Lou choisit l’exil par défaut, bien décidée à rentrer le plus vite possible à Paris. Pourtant, une petite voix l’encourage à s’aventurer au-delà des sentiers battus, et à profiter des richesses de la luxuriante Amazonie…

Profite du chemin – Ludivine Labbé

Merci Eyrolles

J’aime beaucoup les romans publiés chez Eyrolles, ces romans qui mêlent histoire contemporaine et développement personnel. J’avais donc hâte de me lancer dans la lecture de celui-ci.

Pourtant, j’avais un peu peur, la Guyane est loin d’être un pays qui me fait rêver, j’avais peur de ne pas être pleinement dans la lecture, mais finalement l’autrice m’a complètement embarquer dans son histoire.

Lou, professeur dans un collège, a eu le malheur de s’absenter 2 minutes de sa classe pour récupérer des photocopies, ce qui a bouleversé sa vie. Après cette petite erreur survient un tsunami, le rectorat lui tombe dessus et lui donne un ultimatum : soit elle est renvoyée de l’éducation nationale, soit elle est mutée un an en Guyane. Pour Lou enseigné, c’est toute sa vie, c’est toujours ce qu’elle a voulu, alors elle n’a pas vraiment le choix, elle est résignée à partir un an en Guyane. Elle va devoir laisser sa vie à Paris, son conjoint, ses amis, ses projets, son confort et partir dans un pays inconnu qu’elle ne sait même pas situer précisément sur une carte.

Arrivée en Guyane, c’est une vie bien différente qui l’attend, un exil qui va la pousser à se questionner sur sa vie, à se reconcentrer sur elle, ses envies, ses besoins. Avec des belles rencontres et une nature à couper le souffle, Lou va peut-être ressortir transformer de cette année en Guyane.

Beaucoup ont oublié qu’ils n’étaient pas seulement un corps à la mécanique plus ou moins bien huilée, mais également un ensemble énergétique d’émotions, de sensations, de connaissances innées. Les sensations de déjà-vu, les rêves prémonitoires, les larmes qui nous montent aux yeux lorsque nous entrons en empathie avec une scène d’amour ou d’injustice, tout cela n’est rien d’autres que l’expansion de notre âme.

J’ai adoré ce voyage en Guyane aux côtés de Lou, cette héroïne attachante dans laquelle je me suis beaucoup identifié.

Lou a pris l’habitude de se mouler aux attentes des autres pour rentrer dans les cases, comme beaucoup d’entre nous. Sans s’en être vraiment rendu compte, sa vie parisienne avec son conjoint, fait de routine et de stabilité, ne la rend pas heureuse pour autant, bien au contraire. Mais elle ne veut pas se plaindre, elle a un métier qu’elle aime un homme incroyable dans sa vie, des amis, un confort… Mais il y a un petit quelque chose bien au fond d’elle qui veut lui faire comprendre que quelque chose ne va pas. C’est dans son exil forcé en Guyane que Lou va découvrir que sa vie parisienne est très loin de ce dont elle a besoin. La petite Lou rêvait de voyage et d’aventure, pas d’une maison avec plein d’enfants, comme le souhaiterait son conjoint.

Au début complètement perdue et défaitiste de se retrouver dans ce pays bien différent de la France qu’elle connaît, elle va finalement s’acclimater plutôt facilement. Aidé par ses deux colocataires Viviane et Carmen qui, parfois, n’hésite pas à la bousculer un peu dans ses réflexions.

La Guyane, ses paysages incroyables, ces énergies et les rencontres qu’elle va y faire, vont profondément la changer. Petit à petit, elle va se libérer des chaînes qu’elle s’est toujours imposées. Elle devient une femme libre, indépendante, courageuse qui affronte les difficultés et qui va, malgré les difficultés, trouver ce qui l’empêche de dormir le soir.

J’ai adoré cette héroïne dans laquelle je me suis beaucoup identifiée, à travers elle, je me suis de temps en temps posé les mêmes questions qu’elle. J’ai compris ses doutes, ses peurs, ses envies, Lou est une femme qui nous ressemble, qui s’est perdue en chemin, mais qui, au fil des pages, va retrouver le chemin.

Je n’ai plus envie de cocher des cases pour rassurer ceux qui m’entourent, ou donner un sens à ma vie. La fille obéissante. L’épouse en devenir. La citoyenne docile. Si tu savais comme je suis fatiguée de me donner la réplique sans relâche pour décrocher des rôles que, finalement, je n’ai jamais vraiment voulu jouer !

En plus de la vie de Lou, ses questionnements, ses évolutions… L’autrice aborde beaucoup de sujets très intéressants dans son histoire.

La Guyane a une place très importante dans ce livre, l’autrice nous décrit les paysages avec beaucoup de détails, une immersion totale. J’avais réellement l’impression d’y être, alors que je ne connais rien de ce pays. Elle nous parle aussi de sa culture, de la faune, de la flore, de la nourriture, des légendes et du dialecte.

À travers ce pays, elle nous montre les différences avec les pays occidentaux, comme la France, dont Lou est originaire. Elle nous parle principalement des écoles, du manque de moyens et de considérations des enfants de Guyane, les difficultés qu’ils rencontrent. C’est une partie très intéressante, on n’y pense pas, mais elles sont bien présentes.

Ce que j’ai beaucoup aimé également, c’est la partie ésotérisme, entre la lithothérapie et le tirage des cartes, étant passionnée de tout ça, j’adore retrouver ça dans mes lectures. Et surtout, en bonus, l’autrice nous offre à la fin du livre un tarot de Marseille revisité pour qu’on puisse à notre tour poursuivre notre quête personnelle. Ce que j’ai aussi beaucoup aimé, c’est le côté chamanisme présent dans l’histoire. J’ai trouvé ça aussi intriguant que fascinant.

Mon seul regret ? J’aurais aimé un petit épilogue, j’étais tellement prise dans l’histoire que j’ai trouvé la fin un peu brutale, j’avais envie de rester encore un peu avec les personnages, savoir ce qu’ils sont devenus.

C’est une excellente lecture pour moi que je ne peux que vous conseiller. Un livre doudou qui nous permet également de nous questionner sur le sens de la vie, le sens de notre vie. Une ode à la nature, au cœur de l’Amazonie où vous serez plongé dans les décors de la Guyane, où vous en apprendrez plus sur la culture guyanaise aux côtés d’une héroïne à laquelle il est facile de s’identifier. Des héros attachants, une immersion en Guyane qui vous fera voyager à coup sûr, dans tous les sens du terme, laissez-vous embarquer dans ce voyage qui pourrait bien vous surprendre.


wallpaper-1019588
"Il faut sauver Pâques !" de Gwénaëlle Daoulas
wallpaper-1019588
Inexistences : le livre post apocalyptique de christophe bec
wallpaper-1019588
Les émois du mois ! | Automne - Novembre 2023
wallpaper-1019588
Bd jeunesse : Nevermoor t1