Les fleurs de l'ombre - Tatiana de Rosnay

Roman d'anticipation

Editions Robert Laffont - mars 2020 - 384p
Les fleurs de l'ombre Tatiana de Rosnay chronique littéraire avis happybook
Synopsis : La romancière Clarissa Katsef quitte son mari à la suite d’une découverte qui l’a profondément bouleversée et peine à trouver un nouveau toit. La chance semble tourner lorsqu’elle est admise, contre toute attente, dans la très convoitée résidence pour artistes CASA. Mais est-ce vraiment une chance ? Après quelques jours passés dans son superbe appartement, au huitième étage d’un immeuble ultramoderne, elle éprouve un malaise diffus, le sentiment d’être observée en permanence. Ses nuits sont agitées, des traumatismes passés reviennent la hanter. Qui se cache derrière CASA, projet à visée philanthropique ? Que veut vraiment ce « bienfaiteur » ? Affaiblie par le drame qui a fait imploser son mariage, tenaillée par le doute, Clarissa s’interroge.A-t-elle raison de se méfier ou cède-t-elle à la paranoïa, victime d’une imagination beaucoup trop fertile ?
Ma lecture :
Roman d'anticipation réussi. Sous couvert d'une vision d'un monde futuriste, il nous amène à réfléchir à notre existence dans une société de plus en plus informatisée.
Tatiana de Rosnay est une auteure que je suis avec plaisir. Je n'ai pas lu tous ses romans, mais je les ai tous aimés et une fois de plus elle m'envoute. Un changement de registre, car cette fois c'est une dystopie qu'elle nous offre, et même dans un virage à 180° auquel je ne m'attendais pas, sa narration n'a pas perdu une once de son charme et de sa qualité.
Clarissa, prénom d'emprunt depuis toujours, porte en elle un drame familial qui l'a détruite profondément. Divorcée de son premier mari avec qui elle a eu une fille Jordan, elle a refait sa vie avec François. Tout serait presque parfait dans un monde qui pourtant de l'est plus. Des attentats ont détruit l'emblématique Tour de Paris, les fleurs ne sont plus qu'artificielles et les abeilles un vague souvenir. Même l'humain se déshumanise, il boude les livres et avec un climat très aléatoire s'enferme dans des appartements ultra-modernisés. C'est d'ailleurs dans l'un d'entre eux, qu'elle décide de fuir son mari après une découverte à son sujet déstabilisante et qu'elle ne peut pardonner. L'organisation CASA lui offre l'opportunité d'habiter dans un logement magnifique, avec une Intelligence Artificielle à son service et cela pour un moindre cout. Quand tout est trop beau, cela cache forcément quelque chose. Plus les jours passent, et plus elle se sent espionnée, pire elle semble ne plus vraiment répondre de son corps et de son esprit. Il lui faudra beaucoup d'énergie pour affronter les démons du passé et du présent et en parallèle échapper à ses soi-disant mécènes qui contrôlent désormais toute sa vie. Y parviendra-t-elle avec l'aide de sa petite fille Andy ? 

Le booktrailer : 



Le personnage principal est très lumineux, on rêve d'une telle grand-mère Abimée, elle lutte chaque jour et nous donne une force énorme au travers de sa propre résilience. J'ai ressenti sa tristesse et son désarroi.
L'auteure décrit un futur "qui nous pend au nez" si nous continuons à faire n'importe quoi surtout en terme d'écologie. Elle le fait toujours avec cette écriture douce et bienveillance. Elle va toucher d'autres problématiques intemporelles : le couple et ses difficultés, les drames familiaux dont on ne peut jamais guérir.
La vie de Virginia Wolf est aussi mise en avant, cela servira de pont entre le passé et le présent (futur) nous en apprenons beaucoup sur cette romancière. Donc vous vous doutez que ce roman a une tendance féministe, mais loin d'être agressive. Chaque chapitre débute par une citation de Virginia  et Roman Gary.
Le roman est rapidement addictif avec ces retours dans le passé et l'envie de découvrir ce que son mari lui a fait que nous apprenons vraiment qu'à la fin en totalité. La partie futuriste m'a moins intriguée car je l'ai trouvée plus prévisible.
Je l'ai lu rapidement en à peine deux jours, l'écriture de Tatiana de Rosnay est toujours aussi agréable, elle me charme avec ces belles phrases. Elle cerne l'humain avec beaucoup d'empathie, sans jugement. Il n'y a pas d'énormes rebondissements, c'est simplement une histoire que l'on suit en découvrant les fondements.
Je déplore cependant une fin un peu raccourcie. Il manque quelques réponses, mais je pense que c'est parce que l'auteur s'est beaucoup attardé sur le secret de son mari et toute la composante autour.
J'ai aimé, il est à découvrir, ce n'est pas une "grande intrigue aux grands rebondissements", mais il est délicat, intriguant et par moment interrogatif. Une bonne lecture dans son ensemble.
♥ L'article vous a plu ? Laissez moi un petit commentaire ça fait toujours plaisir ♥
L'auteur : Tatiana de Rosnay est journaliste, écrivain et scénariste Française née en 1961.
Elle a vécu à Paris, où elle étudie à l'École active bilingue Jeannine-Manuel, Boston et enfin en Angleterre. Elle a fait ses études à l'Université d'East Anglia. De retour à Paris en 1984, elle est attachée de presse, puis journaliste pour Elle et critique littéraire pour Psychologies magazine.
Les fleurs de l'ombre Tatiana de Rosnay chronique littéraire avis happybook
Depuis 1992, Tatiana de Rosnay publie des romans en français et en anglais.

Bibliographie 


- 1999 : Partition amoureuse
- 1999 : Le coeur d'une autre
- 2000 ; Le Voisin
- 2003 : La Mémoire des Murs
- 2004 : Spirales
- 2005 : Moka
- 2006 : Elle s'appelait Sarah
- 2009 : Boomerang
- 2011  : Rose
- 2013 : A l'encre russe
- 2013 : Amsterdamnation et autres nouvelles
- 2014 : Café Lowendal et autres nouvellesCafé Lowendal et autres nouvelles
- 2014 : 13 à table !
- 2014 : Son carnet rouge
- 2015 : Manderley for ever
- 2018 : Sentinelle de la pluie
- 2020 : Les fleurs de l'ombre
- 1992 : L'Appartement Témoin
- 2019 : 13 à table !


Les fleurs de l'ombre Tatiana de Rosnay chronique littéraire avis happybook
Les fleurs de l'ombre Tatiana de Rosnay chronique littéraire avis happybook
                                       Les fleurs de l'ombre Tatiana de Rosnay chronique littéraire avis happybook             
                                         

wallpaper-1019588
Marvel dans les annees 90 : l'x-plosion mutante
wallpaper-1019588
La femme au manteau violet • Clarisse Sabard
wallpaper-1019588
Le podcast "le bulleur" présente : les entrailles de new-york
wallpaper-1019588
Le Secret de Ji, tome 2 - Le Serment orphelin
wallpaper-1019588
Dossiers froids : une enquête d’Isidore Lune
wallpaper-1019588
C'est lundi ! J'ai lu, je lis et je pense lire #6 - 2020
wallpaper-1019588
Bakhita de Véronique Olmi
wallpaper-1019588
Paul Morand : Tais-toi