« Les refuges » de Jérôme Loubry

« Les refuges » de Jérôme Loubry

© Editions Calmann-Lévy

Quatrième de couverture:

Installée en Normandie depuis peu, Sandrine est priée d'aller vider la maison de sa grand-mère, une originale qui vivait seule sur une île minuscule, pas très loin de la côte.

Lorsqu'elle débarque sur cette île grise et froide, Sandrine découvre une poignée d'habitants âgés organisés en quasi autarcie. Tous décrivent sa grand-mère comme une personne charmante, loin de l'image que Sandrine en a.

Pourtant, l'atmosphère est étrange ici. En quelques heures, Sandrine se rend compte que les habitants cachent un secret. Quelque chose ou quelqu'un les terrifie. Mais alors pourquoi aucun d'entre eux ne quitte-t-il jamais l'île?

Qu'est-il arrivé aux enfants du camp de vacances précipitamment fermé en 1949?

Qui était vraiment sa grand-mère?

Sandrine sera retrouvée quelques jours plus tard, errant sur une plage du continent, ses vêtements couverts d'un sang qui n'est pas le sien...

Mon avis:

Il est des auteurs que l'on retrouve avec plaisir à chacune de leurs parutions tant leur plume réussi à nous captiver. Dans la catégorie des thrillers, Jérôme Loubry fait définitivement partie de ceux-là. Après l'avoir découvert en 2017 lorsqu'il nous plongeait au coeur de Détroit, confrontée aux conséquences de la crise des 'subprimes' , après nous avoir transporté en Vendée, et plus particulièrement à Saint-Hilaire-de-Riez en 2018, c'est en Normandie que l'auteur a décidé de s'arrêter pour y planter le décor de son nouveau thriller.

Et quel roman! L'auteur se renouvelle totalement dans l'approche apportée à ce thriller psychologique. Pas question de rester dans une zone de confort, pas question de redite, de scénarios déjà vus, tout dans ce thriller donne un vent de fraîcheur au style et provoque cette envie irrépressible de dévorer chaque mot, chaque phrase.

Si je devais souligner un seul point commun avec ses deux précédents opus, ce serait la place réservée aux enfants au coeur de l'histoire.

Avec " Les refuges ", Jérôme Loubry nous manipule comme jamais, tout comme il manipule ses personnages. Tant dans l'ambiance, que dans la description des personnages, des lieux, tout est fait pour nous perdre dans un brouillard épais. L'auteur nous plonge au plus profond de l'âme humaine, de ses souffrances et de cette surprenante capacité à se protéger. J'ai été complètement bluffée.

Outre le fait d'avoir su créer ce rythme soutenu propre aux thrillers psychologiques les plus efficaces, ce roman vous prend aux tripes et invite le lecteur à ne pas le lâcher, à persévérer coûte que coûte à la recherche de la vérité quitte à passer une nuit blanche.

" Les refuges " est le roman addictif (et le mot est faible), fort, surprenant, d'un auteur à la plume redoutable dont le talent n'est certes plus à prouver. Un roman à ne pas rater, dont on parle déjà beaucoup mais qui je suis sûre, fera parler de lui encore longtemps.

A la lecture de ce roman, vous douterez, vous vous énerverez sans doute mais vous ressentirez aussi énormément d'émotions jusqu'à la claque finale. Un seul sentiment m'est venu au moment de le refermer: Waouh! Quelle claque!

Je vous le conseille sans l'ombre d'un doute!

Je remercie les éditions Calmann-Lévy pour cette lecture.

Jérôme Loubry, " Les refuges ", Editions Calmann-Lévy, 4 septembre 2019, 395 pages.


wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
Maestro de Thibault Prugne, François Morel, et Jean-Pierre Jolieard
wallpaper-1019588
Tsipora et le vengeur de sang
wallpaper-1019588
Son agenda Mortelle Adèle
wallpaper-1019588
La chaleur · Victor Jestin
wallpaper-1019588
Destins troublés – Geneva Lee
wallpaper-1019588
Un tremplin pour l'utopie
wallpaper-1019588
Les 7 vies de Léo Belami de Nataël Trapp